Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Vaisselle réemployable : l'État menace de sanctions les restaurants en infraction avec la loi Agec

Déchets  |    |  P. Collet

Le ministère de la Transition écologique menace de sanctions les enseignes de la restauration qui continuent à servir des repas dans de la vaisselle et des emballages jetables. « Une campagne de contrôles débutera sur le terrain, début mars, et des sanctions pourront être engagées à l'encontre des chaînes de restauration qui ne seront pas conformes à la loi et qui n'auront pas mis en place de plan d'action pour y remédier », expliquent les pouvoirs publics. Dix acteurs n'ont toujours pas de plan de mise en conformité, chiffrent-ils. Un nouveau point d'étape sera réalisé fin mars. Fin janvier, Zero Waste avait déjà critiqué le retard pris par certains fast-foods.

Pour rappel, depuis le 1er janvier, la loi Antigaspillage et économie circulaire (Agec) impose aux restaurants de servir les repas pris sur place dans de la vaisselle réemployable. Cette interdiction de la vaisselle et des emballages jetables vise en particulier les cantines et les acteurs de la restauration rapide qui disposent d'une salle d'une capacité d'au moins 20 couverts.

Dix chaînes de cantines et de fast-foods sans plan d'action

Le ministère de la Transition écologique a réuni, le 6 janvier, une trentaine d'enseignes concernées par cette obligation. Objectifs : faire le point sur la mise en application de l'interdiction de la vaisselle jetable, leur demander de publier leur plan d'action de mise en conformité ou encore évoquer leur expérience et les difficultés rencontrées.

Les pouvoir publics constatent que dix enseignes n'ont toujours pas transmis leur plan d'action. Y figurent des spécialistes de la restauration collective : 1001 Repas, Compass Group (connu, notamment, sous la marque Eurest), Elior, Dupont Restauration et Restoria. Les cinq autres sont des enseignes de restauration rapide : Domino's, Five Guys, McDonalds (Antilles), Nabab Kebab et Starbucks. « Ces enseignes ont été relancées à deux reprises. Par courrier électronique et par voie postale », expliquent les pouvoirs publics.

Le ministère rappelle que chaque année 20 milliards de couverts, gobelets, assiettes et autres contenants jetables finissent à la poubelle. L'interdiction instaurée par la loi Agec doit permettre d'éviter « presque 200 000 tonnes de déchets ».

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

UFO Go, unité d'observation pour la vidéosurveillance des zones de stockage KOOI SECURITY
Bennes basculantes eco GIO pour le tri sélectif des déchets d\'emballages GOUBARD