Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Météo-France lance une carte biquotidienne de la température des océans

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Le Centre de Météorologie Spatiale de Météo-France va publier une carte mondiale biquotidienne de la température de surface des océans à haute résolution (1 km).

Réalisé en temps quasi réel à partir des observations du satellite METOP-A, d'EUMETSAT, ce produit à haute résolution est une première en France, souligne Météo-France dans un communiqué.

METOP-A dispose d'une largeur exceptionnelle du champ de vue- plus de 3.000 km - qui lui permet d'observer chaque point du globe deux fois par jour. Par ailleurs, il peut enregistrer toutes les mesures et les transmettre au sol une fois par révolution, au plus tard 1h45 après la prise de vue, précise Météo-France.

Cette carte sera mise à disposition des utilisateurs opérationnels et des communautés de recherche, sous forme numérique ou graphique.

Sous forme numérique, elle sera notamment utilisée par les services météorologiques pour leurs modèles de prévision du temps, et par les centres d'océanographie (Mercator-Océan...) pour prévoir les courants marins, a précisé Météo-France.

En France, les cartes, utilisées sous forme graphique, serviront aux prévisionnistes de Météo-France, tout particulièrement en Outre-Mer où des régions comme La Réunion ou la Nouvelle-Calédonie sont exposées aux cyclones.

De leur côté, les forces armées utiliseront les cartes lors d'opérations de secours - le temps de survie d'un homme à la mer dépendant de la température – ou pour prévoir la capacité de détection des sonars sous-marins, la propagation du son dans l'eau étant fortement dépendante des gradients de température de surface.

Cet outil contribuera également à la connaissance de la température de surface de la mer dans les zones de l'Arctique qui étaient jusqu'ici recouvertes en permanence par des glaces de mer, et pour lesquelles aucune observation satellite n'était disponible.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager