En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La plate-forme CertiMétha est enfin sur les rails

La plate-forme visant à certifier les équipements innovants en matière de méthanisation prend forme. En gestation depuis plusieurs années, CertiMétha sera opérationnelle fin 2019 et permettra de faire émerger des matériels Made in France.

Energie  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com

Ça y est, tout est fin prêt, enfin presque. Le projet de plate-forme CertiMétha entre dans sa phase finale, à savoir la finalisation de son ingénierie. La construction commencera début 2019 pour une mise en service à la fin de cette même année.

Mais au fait, c'est quoi CertiMétha ? En premier lieu, un projet de longue haleine démarré en 2011 par les industriels français de la méthanisation. Réunis au sein de la Biogaz Valley, basée à Troyes (Aube), il leur est venu l'idée de construire un site de méthanisation dédié à l'innovation. Un site sur lequel il serait possible de tester, en conditions réelles, de nouveaux équipements ou process avant leur industrialisation. L'objectif est de développer des produits Made in France au lieu d'importer du matériel allemand, peu adapté aux spécificités françaises.

Faire baisser les coûts de construction

La France a en effet développé un modèle de méthanisation basé sur le traitement des biodéchets. Les intrants d'une unité sont donc variables selon l'approvisionnement : déchets agricoles, sous-produits agroalimentaires, biodéchets ménagers... Cette variabilité nécessite une étape de préparation des déchets ; étape primordiale qui nécessite du matériel adapté. À l'heure actuelle, seuls 27% des composants d'une usine de méthanisation viennent de France. La Biogaz Valley mise sur 50% d'ici cinq ans. Et, avec ça, une diminution de 30% du coût de construction d'ici 2025.

CertiMétha est donc une unité de méthanisation par voie humide équipée de matériels redondants : digesteurde 1 à 400 m3, cuve d'hygiénisation, bio-filtre, trémie d'insertion, moteur de cogénération, poste d'évapo-transpiration, etc. Grâce à cet outil, les équipementiers pourront tester, certifier, valider les performances de leurs matériels. Tout pour rassurer et obtenir les financements nécessaires à leur inustrialisation. Les agriculteurs et autres porteurs de projets de méthanisation pourront y tester plusieurs mélanges de déchets et choisir les équipements qui s'y prêtent le mieux. CertiMétha assurera l'approvisionnement en déchets selon les besoins. "CertiMétha c'est l'innovation dérisquée", résume Frédéric Flipo, président de CertiMétha et co-fondateur d'Evergaz.

Faire monter en compétence la filière

Les créateurs de la plate-forme portent dans ce projet une grande ambition : faire émerger une filière industrielle française capable de fournir les nombreux projets qui se montent dans les territoires. "La croissance est là, il y a une vraie dynamique", se réjouit Xavier Joly, président de la Biogaz Valley.

CertiMétha sera aussi un site idéal pour former les personnels chargés d'exploiter les unités, les jeunes recrues souvent peu formées à ces installations et d'accueillir des modules de formation de terrain pour les étudiants attirés par ce secteur.

Le site sera implanté sur un terrain de 1.000 m2 situé à Chaumesnil à l'est de Troyes. Son budget de 4,9 millions d'euros sera financé par BPI France (2,3 M€) et huit actionnaires : BioEnTech, Biogaz Valley, Caisse d'Epargne Lorraine Champagne-Ardenne, Caractères, Decoval Sevipacj, Evergaz, Innolab et K-Révert.

CertiMétha viendra compléter les autres centres de recherche implantés ou en cours de création comme le technocentre regional prévu à Arras dans les Hauts-de-France, qui travaille sur l'injection du biogaz, et la plate-forme d'essais Solidia à l'Insa de Toulouse qui étudie la méthanisation par voie sèche.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…