Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

ICPE de méthanisation : de nouvelles prescriptions applicables

Energie  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Trois arrêtés ministériels, publiés ce mercredi 30 juin au Journal officiel, viennent modifier les prescriptions applicables aux installations de méthanisation relevant respectivement des régimes de déclaration, d'enregistrement et d'autorisation au titre de la rubrique 2781 de la nomenclature des installations classées (ICPE).

Ces textes présentent un double objectif, explique le ministère de la Transition écologique. D'une part, renforcer et harmoniser les prescriptions portant sur la gestion des risques de pollution, ainsi que sur la gestion des risques d'incendie et d'explosion. D'autre part, intégrer les prescriptions relatives aux meilleures techniques disponibles (MTD) pour le traitement des déchets applicables aux installations soumises à autorisation.

Ces textes viennent modifier les arrêtés du 10 novembre 2009 et du 12 août 2010. Concernant les risques d'explosion et d'incendie, les modifications portent sur les points suivants : distances d'implantation, utilisation de torchères, systèmes d'épuration de biogaz, zones à atmosphères explosives (Atex), sécurité des stockages de matières entrantes et des unités de séchage des digestats. Pour ce qui concerne les risques de pollution des milieux, les prescriptions concernent les éléments suivants  : équipements enterrés, dispositifs d'obturation et vidange des rétentions, récupération des matières répandues accidentellement, couverture des ouvrages de stockage de digestats. Les textes prévoient également la mise en place d'une astreinte 24h/24, l'encadrement des odeurs et la généralisation du programme de maintenance préventive.

Quelques modifications ont été apportées par le ministère de la Transition écologique sur les projets de textes suite à la consultation du public, qui a recueilli plus de 950 contributions, mais, surtout, après la consultation des organisations professionnelles et du Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques (CSPRT). Les nouvelles prescriptions s'appliquent aux installations existantes selon un calendrier échelonné entre le 1er juillet 2021 et le 1er juillet 2023.

Réactions2 réactions à cet article

 

L'absence de revalorisation du tarif d'achat pour mettre en oeuvre ces exigences réglementaires et des applications qui n'ont pas de raison d'être en fonction du process des unités de méthanisation ne sera pas sans conséquence sur la pérennité des business plan initiaux des unités de méthanisation, quand bien même l'objectif soit toujours d'améliorer la sécurité. La méthanisation transforme des matières d'origines organiques pour produire du biogaz et du digestat organique qui retourneront dans les sols sans produire d'excédent des gaz à effet de serre, contrairement aux énergies d'origines fossiles.

methatouletemps | 30 juin 2021 à 22h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ces modifications de décrets n'ont pris en compte que les remarques et propositions des pro-méthanisations et gaziers. Aucune des propositions du CSNM, aucune des riverains, n'ont été prises en compte.
Enfumage une fois de plus.
Le CSNM

Daniel | 01 juillet 2021 à 23h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Capteur radar 80 GHz VEGAPULS 64 pour la mesure de niveau des liquides VEGA