En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Méthanisation : les produits agricoles alimentaires seront interdits

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

Lors de l'examen du projet de loi sur la transition énergétique par l'Assemblée nationale, de nombreux amendements ont été déposés pour encadrer la méthanisation et lutter contre les "fermes usines". L'un de ces amendements, présenté par les députés EELV, a été adopté avec l'avis favorable du gouvernement. Il vise à interdire les cultures dédiées, autrement dit les produits agricoles alimentaires. Ainsi, les installations de méthanisation ne pourront "être alimentées par des matières autres que des déchets, des effluents d'élevages, des résidus de culture et des cultures intermédiaires, y compris les cultures intermédiaires à vocation énergétique".

Cette interdiction vise à éviter la concurrence avec l'usage alimentaire. "Il s'agit de tirer les enseignements de l'exemple des agro-carburants ou encore de la méthanisation en Allemagne, qui ont amené à une grande consommation de cultures dédiées et de terres agricoles, entraînant un effet de spéculation sur les matières premières agricoles", précise l'exposé des motifs.

La rapporteure Marie-Noëlle Battistel a quant à elle donné un avis défavorable à cette disposition. Bien qu'elle admette que celle-ci "soulève une vraie question de fonds", la députée PS estime qu'une interdiction "risque de déstabiliser le secteur, notamment les mauvaises années où les cultures ne sont pas valorisables". Et de préciser qu'il existe déjà "des tarifs d'achat différenciés pour privilégier les meilleurs intrants".

Réactions4 réactions à cet article

 

encore une proposition qui fait l' impasse des réalités de terrain . cette année vu la surproduction de pomme de terre le seul débouché pour certains producteurs est la méthanisation

balxha | 14 octobre 2014 à 13h00
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"notamment les mauvaises années où les cultures ne sont pas valorisables"
Il me semble qu'elles se transforment en déchets, à l'instar des issues de céréales ou des rebuts de production. Mais aucune réglementation n'a jamais empêché la fraude et la malversation. Sinon il y a longtemps qu'on ne trouverait plus de trace d'Atrazine dans l'eau française.

JFK | 14 octobre 2014 à 13h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@balxha, attention aux amalgames, les pommes de terres en surproduction sont considérées comme un déchet, l'article interdit une pratique qui viserait à produire de la pomme de terre pour la mettre dans les méthaniseurs, c'est différent.

bilou | 14 octobre 2014 à 14h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'usine des milles vaches est sur le fil !

lio | 14 octobre 2014 à 19h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager