En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Méthanisation : "Le label Qualimétha est aujourd'hui en phase de déploiement"

Expérimenté depuis 2019 par cinq entreprises pilotes du secteur de la méthanisation, le label Qualimétha est aujourd'hui en phase de déploiement. Détails avec Marion Melix, chargée de mission au club Biogaz de l'ATEE.

Interview vidéo  |  Energie  |    |  Romain Pernot  |  Actu-Environnement.com

Demandé par les pouvoirs publics à l'issue des travaux du groupe de travail « Méthanisation » menés par le ministère de la Transition écologique en 2018, le label Qualimétha est désormais fonctionnel. Il a pour objectif de garantir les bonnes pratiques en matière de conception et construction d'unités de méthanisation.

« Le label compte 80 critères qui touchent à la fois au système qualité des entreprises mais également aux critères techniques, donc au process général de méthanisation, à la partie électrique mais également à la partie contractuelle et assurantielle », précise Marion Melix, chargée de mission au club Biogaz de l'ATEE.

Soutenu par l'Ademe, le label est en phase de déploiement chez plusieurs entreprises qui devraient être labellisées d'ici début 2021. Le label veut par ailleurs s'inscrire dans une dynamique d'amélioration continue avec des critères pensés par les acteurs de la profession. « Le comité va continuer à se réunir fin 2020 et début 2021 pour réfléchir aux critères mis en place et voir si certaines choses méritent d'être améliorées. C'est un processus d'amélioration continue du référentiel mais aussi des entreprises qui s'engagent dans la démarche ».

Plus de détails en video avec Marion Melix, chargée de mission au club Biogaz de l'ATEE à l'occasion du salon Expobiogaz.

Réactions3 réactions à cet article

 

Y-a-t-il une clause de mesure des fuites sur la chaine méthanisation, des mesures de contrôles de digestats et une mesure spectroscopique des gaz injectés dans ce label ?

Daniel | 08 octobre 2020 à 20h57
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les digestats sont conformes à l'agrément sanitaire et l'ICPE ad hoc. Ils subissent des analyses périodiques mettant en exergue l'innocuité et les valeurs agronomiques.

methatouletemps | 09 octobre 2020 à 23h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les analyses réalisées sont disponibles en open access comme le veut le dispositif Européen dés lors qu'une subvention a été obtenue ?
Les fuites sinon ?

Daniel | 12 octobre 2020 à 19h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Romain Pernot

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager