En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Une brochure pour comprendre le Giec

Gouvernance  |    |  Déborah Paquet Actu-Environnement.com

La Direction générale de l'énergie et du climat du Ministère de l'écologie vient de mettre en ligne une brochure de 20 pages qui explique comment fonctionne le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) qui vient de publier son 5e rapport.

La plaquette présente les chiffres clés du Giec, des interviews de chercheurs français membres de cette organisation, une chronologie, les 3 groupes de travail ainsi que les indicateurs clés de l'évolution du climat et la méthodologie de construction d'un rapport. Objectif : avoir une idée claire des travaux de ces scientifiques qui servent à « évaluer l'état des connaissances sur les changements climatiques et leurs conséquences pour envisager des stratégies d'adaptation et d'atténuation », précise la brochure.

Réactions21 réactions à cet article

 

Encore de la propagande totalitaire payée avec nos impôts !

Laurent Berthod | 01 octobre 2013 à 17h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Après ces débats, ces grandes phrases, que reste-t'il des actes concrets, des idées et des réalisations ? Toutes ces grandes messes ne servent-elles pas uniquement à justifier des "fonctions" et/ou des rentes de situation pour des érudits ou des "yakafokons" très éloignés des préoccupations des populations. Les responsables des pays en voie de développement sont-ils impliqués ou ne sont-ce que des parodies de réunions pour pays riches et nantis ?

fojema | 01 octobre 2013 à 18h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Vous êtes retraité Mr Berthod......
Vous êtes donc payé par ceux qui travaillent..
Payé a être haineux et réac tout votre temps libre

Les climatologues aimeraient bien sans doute récupérer vos revenus pour financer leurs travaux !
Cela serait plus utile pour les générations à venir.

jms | 02 octobre 2013 à 11h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quand j'étais actif je payais par mes cotisations la retraite de ceux qui y étaient, en échange de ce que ma retraite serait payée par ceux qui seraient actifs lorsque j'y serais. C'est ce qu'on appelle la retraite par répartition. Seriez vous favorable à la retraite par capitalisation ?

Ma retraite, comparée au sommes que les climatologues ont extorquées aux contribuables pour leurs labos, mon cher Monsieur, c'est peanuts ! Une goutte d'eau dans l'océan Pacifique !

Les générations futures, c'est la menace utilisée par tous les environnementeurs catastrophistes : "Retournons au néolithique pour sauver nos arrière-petits-enfants". On connait la ritournelle !

Je suis régulièrement accusé de haine, simplement parce que je dis la vérité. Voir la chanson de Guy Béart : qui dit la vérité
Il doit être exécuté.

Quand à être réac je le revendique : je reste partisan du progrès contre les vrais réacs que sont les escrolos passéistes. Mais c'est ça la novlangue contemporaine : l'inversion du sens des mots.

Laurent Berthod | 02 octobre 2013 à 13h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mr Berthod

Tout le monde connaît votre prose .
Vous la ressassez jusqu'à la nausée.

De toute façon les climatologues sont les seuls à pouvoir espérer dire quelque chose de scientifiquement fondé car il forment une importante communauté de personnes ayant les connaissances de bases requises pour cela.

Alors 2 choses sont évidentes:
1) ils peuvent certes se tromper du tout au tout dans leurs prévisions mais il en va ainsi pour tous les domaines scientifiques....
2) vous n'êtes pas climatologue donc vous n'écrivez aucun article dans ce domaine, donc personne ne peut juger vos élucubrations, donc vous êtes disqualifié pour parler du changement climatique un point c'est tout!

jms | 02 octobre 2013 à 15h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Et vous, vous n'avez lu aucun climatologue qui conteste les thèses du Giec. Moi j'ai résumé les thèses de quelques uns sur mon blog. Si vous avez la nausée à lire des gens qui ne pensent pas comme vous c'est que vous avez un caractère fort peu trempé, je dirais même complètement dtrempé ! Et vous devriez garder vos insultes à mon égard pour vous, vous vous sentiriez plus cool..

Laurent Berthod | 02 octobre 2013 à 16h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Toute proportion gardée, combien de travaux payé par nos impôts pourraient être considérés de la sorte ??
C'est juste qu'à l'air de l’énergie pas cher et abondante, il faut bien occuper tout ce petit monde du tertiaire, pour justifier des salaires et des retraites... et des diplômes et surdiplomes, et des thèses et antithèses...
Faut pas cracher dans la soupe, on baigne tous dedans ! y'en a juste qui on la viande en plus, pendant que d'autres n'ont que le bouillon.

stef | 02 octobre 2013 à 16h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Toute proportion gardée, combien de travaux payé par nos impôts pourraient être considérés de la sorte ??
C'est juste qu'à l'air de l’énergie pas cher et abondante, il faut bien occuper tout ce petit monde du tertiaire, pour justifier des salaires et des retraites... et des diplômes et surdiplomes, et des thèses et antithèses...
Faut pas cracher dans la soupe, on baigne tous dedans ! y'en a juste qui on la viande en plus, pendant que d'autres n'ont que le bouillon.

stef | 02 octobre 2013 à 16h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ah, oui, j'ai oublié. JMS publie-t-il des articles scientifiques en climatologie ?

Oui ? Alors qu'il lève l'anonymat de son pseudo.

Non ? Alors, il est, à ses propres yeux, aussi disqualifié que moi pour parler du changement climatique.

Je parie que JMS ne répondra pas aux question que je soulève ici (sinon par une pirouette).
Je parie que

Laurent Berthod | 02 octobre 2013 à 17h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je travaille dans un organisme scientifique.
Je publie dans un domaine scientifique de physico-chimie.
Mes collègues du bâtiment voisin sont des climatologues.
Il publient dans le domaine de la climatologie.
Mes connaissances me permettent de discuter avec eux sur certains aspects de la climatologie.

Mais là n'est pas le problème Mr berthod :

A priori, je dis bien à priori, j'ai confiance dans ces personnes qui travaillent jour après jour dans TOUS les domaines de la science.
Vous vous êtes aveuglément haineux des scientifiques qui mettent en garde les hommes contre les graves et irréversibles modifications qu'ils peuvent apporter à la planète et les climatologues sont en ce moment l'objet de vos aversions.
D'une part vous êtes fielleux de nature et de plus vous ne voulez pas entendre parler d'une éventuelle perte de votre sacro-sainte façon de vivre: the berthod way of life.
Par contre vous êtes totalement en admiration devant tous ces lobbies industriels qui tiennent le discours qui vous convient et sans doute financent vos absurdes ressassements !

jms | 03 octobre 2013 à 08h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Oui, ben vous ne lisez que la littérature scientifique qui va dans le sens de vos idées et vous ignorez celle qui ne vous convient pas. "Cachez ce sein que je ne saurais voir".

Je n'ai aucune haine pour personne. Je déteste la malhonnêteté intellectuelle, la sottise et le sensationnel médiatique.

D'ailleurs même un homme de media fervent réchauffiste comme Alberganti dit que ça commence à bien faire avec le catastrophisme du Giec.

En attendant vous êtes toujours anonyme. Qu'est-ce qui nous permet de vérifier vos affirmations concernant votre CV ? Rien.

Laurent Berthod | 03 octobre 2013 à 09h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je suis pour l'amélioration du confort de vie, du bien être et de la longévité des populations. je suis donc favorable au progrès scientifique et technologique, sans lequel il n'y pas de progrès économique et social. Je suis donc opposé au lobby des escrologistes et environnementeurs qui, pour une poignée de voix aux élections, des places de députés et de ministres, manipule l'opinion en jouant sur la peur de la nouveauté, s'oppose à toute innovation technique, freine la croissance, est source de chômage et de misère (voire de morts par millions, Cf. l'interdiction du DDT).

Je ne suis pas en admiration devant les lobbys industriels comme vous dites. Mais expliquez-nous qui, dans notre monde terrestre, pas dans le ciel angélique, met en œuvre les innovations, sinon des industriels.

Ce serait mieux, surtout pour votre image dans la glace, si vous gardiez vos insultes à mon égard pour vos pensées intimes.

Laurent Berthod | 03 octobre 2013 à 09h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ah, oui, j'avais zappé l'éternel argument de ceux qui n'en ont pas d'autres : je serais grassement payé par les lobbies.

Les crétins endoctrinés sont incapables de penser qu'il y a des gens qui pensent, par eux-mêmes, autrement qu'eux. Ceux qui expriment des idées différentes des leurs ne peuvent être que des faux-culs stipendiés !

Ce genre d'argument relève d'une mentalité stalinienne.

Laurent Berthod | 03 octobre 2013 à 10h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@laurent Berthod : vous ne dites pas la vérité, vous dites votre vérité, celle qui peut alimenter le feu qui anime votre haine et vos obsessions.

Réduire les GES ne veut absolument pas dire condamner l’industrie. C'est tout le contraire, car l'industrie a besoin d'homme. Et les hommes ont besoins d'être en bonne santé pour travailler. Réduire les GES n'est qu'un angle d'attaque des problèmes environnementaux. Je doute que vous soyez le genre de personne à penser que tout ira bien dans le meilleur des mondes. Alors pourquoi tant de haine ? Pour l'instant personne ne vous a volé votre argent.

chria | 03 octobre 2013 à 10h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pour vous je suis haineux. Vous le répétez compulsivement à chacun de vos messages. Sans aucun fondement. Vous êtes un obsessionnel compulsif !

Laurent Berthod | 03 octobre 2013 à 11h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Premier commentaire sur des gens qui essayent d'aider les autres :

"Encore de la propagande totalitaire payée avec nos impôts !"

C'est quoi alors ? Votre vérité vraie ?

chria | 03 octobre 2013 à 12h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Brochure intéressante que L.Berthold aurait du lire avant de se ridiculiser.
Budget pour la France 200 000 € ! C'est pour rien ! Pour une étude si documentée et tellement importante.
Merci aux experts français et internationaux du GIEC.

FH | 03 octobre 2013 à 18h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Y'a 800 scientifiques qui participent au document et quelques petits gars sur internent viennent en deux coup de cuillère à pot expliquer que ces gars sont nuls et qu'ils n'ont rien compris.
Même si on aime pas la pensée unique, y'a un moment où il faut savoir accepter que si le soleil ne tourne pas autour de la terre, ce n'est pas de la faute des scientifiques

chria | 04 octobre 2013 à 11h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Ce n'est pas un petit gars sur Internet, c'est d'éminents climatologues du monde entier, de plus en plus nombreux (sauf en France) dont les journalistes français ne vous parlent pas. Mais si vous faites l'effort de vous informer, vous les trouverez.

Laurent Berthod | 06 octobre 2013 à 22h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

incroyable
LB donne un avis different et il est forcement un méchant agressif et haineux.
Son seul tord est de ne pas se contenter des medias basiques qui ont largement fait leur preuve d'incompétence toujours à la recherche de buz.
Ce n'est pas compliqué aujourd'hui (faut'il savoir utiliser un moteur de recherche quand même) de voir d'autres témoignages de personne à priorie compétentes qui effectivement comme LB disent que le GIEC ne nous dit pas tout.
LB comme d'autre scientifiques ne ni même pas le réchauffement mais simplement que les explications de GIEC ne sont pas les bonnes.

exemple:
Le professeur Roy Spencer qui est climatologue américain et directeur de recherches sur les questions climatiques à l'Université de l'Alabama (Huntsville). Spécialiste des mesures satellitaires, il a été chef de projet sur la recherche climatique à la NASA. Avec le Dr John Christy il a reçu la Médaille d'excellence scientifique exceptionnelle de la NASA pour son travail de surveillance de la température mondiale par satellites.
ce professeur semble crédible aussi!Que dit il?
Il dit que les modélisations sur lesquelles se base le GIEC depuis 20ans sont fausses.La preuve est simple:Les taux de CO2 qui etait prévus dans les modélisation non pas été du tout ceux mesurés dans la réalité c'est 17 dèrnieres années.Comment un raisonnement faux (prouvé par des mesures) peut permettre d'arriver à une conclusion indiscutable .
les réactions "populaire" sont effrayantes.
mouton mouton

yannquirigole | 08 octobre 2013 à 15h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Autre exemple que celui de Yannquirigole : Richard Lindzen (du MIT), un des plus éminents et des plus récompensés des climatologues au monde. Il a écrit des articles de vulgarisation et donné des conférences dont certains sont traduits en Français. Il faut chercher les petits gars ! Il y a des liens vers le CV de Lindzen et vers un de ses articles sur mon blog.

Ma seule vérité, puisqu'un intervenant me la demandait, c'est que le prétendu consensus scientifique est un mensonge inventé par le petit monde de la climatologie française et colporté par les journalistes français.

Laurent Berthod | 08 octobre 2013 à 18h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager