Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le permis de recherche de mines dans la Creuse est accordé

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Le ministre du Redressement productif a accordé le 18 novembre le permis exclusif de recherches de mines, dit "permis de Villeranges", à la société Cominor dans la Creuse.

L'arrêté, dont le projet avait été mis en consultation en septembre dernier, est paru au Journal officiel mardi 26 novembre. Il n'est toutefois pas publié dans son intégralité. Le texte intégral et la carte définissant le périmètre du permis peuvent être consultés à la Direction de l'eau et de la biodiversité à Paris-La Défense ainsi qu'à la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal) du Limousin à Limoges, précise le Journal officiel.

Lors de la consultation, le ministère avait précisé qu'il s'agissait d'un permis de recherches de mines d'or, de cuivre, d'argent, de zinc, d'antimoine, d'étain, de tungstène et substances connexes portant sur une surface d'environ 47,6 kilomètres carrés dans les communes d'Auge, de Bord-Saint-Georges, de Chambon-sur-Voueize, de Lépaud, de Lussat, de Sannat et de Tardes dans le département de la Creuse.

"La phase de recherches, d'une durée de trois ans et pour laquelle un budget de trois millions d'euros est prévu, comprendra des prélèvements et des sondages, afin de confirmer la présence de minéralisations et de les caractériser. A l'issue de ces travaux, si des indices prometteurs sont découverts, des études seront menées qui permettront d'évaluer l'exploitabilité technique et économique du gisement", précise le ministère du Redressement productif, qui se félicite du "renouveau minier de la France" que traduit ce nouveau permis qui fait suite à celui accordé en juin dernier dans les départements de la Sarthe et de la Mayenne.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Traitement in-situ des sols et des nappes phréatiques polluées Biogénie