En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le ministère de la Santé lance un nouveau site sur la qualité des eaux de baignade

Eau  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Le Ministère chargé de la Santé a annoncé le 3 juillet le lancement d'une nouvelle version de son site consacré à la qualité sanitaire des eaux de baignade en France. Accessible en trois langues (français, anglais et allemand), le nouveau site met à la disposition du public les résultats des contrôles de l'année en cours mais également des trois années précédentes. Il permet aux internautes de naviguer sur des cartes afin de localiser les points de baignade contrôlés.

Selon le Ministère, pendant la saison balnéaire de 2007, 98.500 analyses microbiologiques correspondant à 3.236 points de contrôle dans 95 départements de métropole et d'outre-mer ont été effectuées par des laboratoires agréés. En 2007, 95,7% des eaux de mer et 92,5% des eaux douces étaient conformes à la directive européenne 76/160/CEE relative à la qualité des eaux de baignade et au Code de la santé publique.

Rappelons que selon une étude de Surfrider Foundation Europe publiée le 2 juillet, 131 plages du territoire français pourraient être classées en qualité ''insuffisante''- soit 1 sur 10 - si la nouvelle directive européenne sur les eaux de baignade, qui entrera en vigueur en 2015, était appliquée dès aujourd'hui.

De son côté, le Ministère de la Santé rappelle que cette nouvelle directive a été transposée en droit français notamment par la loi sur l'eau et les milieux aquatiques de décembre 2006 et par un décret modifiant le code de la santé publique. Selon le Ministère, cette nouvelle directive renforce le principe de gestion des eaux de baignade en introduisant un ''profil'' de ces eaux qui correspond à une identification et à une étude des sources de pollutions pouvant affecter la qualité de l'eau de baignade et présenter un risque pour la santé des baigneurs. Il devra être établi avant 2011 pour chaque eau de baignade et permettra de mieux gérer, de manière préventive, les contaminations éventuelles des sites de baignade, souligne-t-il.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager