Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La plus grosse unité de méthanisation du pays entre en service dans le bassin de Lacq

Energie  |    |  Florence Roussel
La plus grosse unité de méthanisation du pays entre en service dans le bassin de Lacq

C'est près de Pau, à Mourex (Pyrénées-Atlantiques), au cœur du bassin gazier de Lacq, que TotalEnergies a développé l'unité de méthanisation BioBéarn. Sa capacité de production maximale de 160 gigawattheures (GWh) en fait la plus grosse unité de production de biogaz de France. Elle vient juste de commencer à injecter son biométhane dans le réseau gazier de Teréga. Selon TotalEnergies, elle en produira 69 GWh en 2023, puis montera progressivement en puissance pour répondre à une demande de biogaz en forte croissance. « BioBéarn permet plus particulièrement au bassin de Lacq, historiquement tourné vers les activités gazières, de poursuivre sa stratégie de croissance locale et durable », explique l'énergéticien.

Pour produire son biométhane, l'unité valorisera chaque année 220 000 tonnes de matières organiques, résidus provenant d'activités agricoles et de l'industrie agroalimentaire du territoire. Près de 200 000 tonnes par an de digestats seront valorisées en épandage agricole sur des parcelles cultivées dans un rayon de 50 km autour de l'installation. Avec cette unité, TotalEnergies met en service son dix-huitième site de méthanisation français, dont 7 épurent le biogaz en biométhane et 11 utilisent le biogaz pour fournir de l'électricité et de la chaleur, via la cogénération. « Ce projet permet à TotalEnergies de porter sa capacité de production à 700 GWh dans le biogaz et constitue une nouvelle étape dans l'objectif d'atteindre 20 TWh à l'horizon 2030 », déclare Olivier Guerrini, directeur biogaz de TotalEnergies.

Cette nouvelle unité vient ainsi grossir un peu plus les rangs des installations françaises. Selon les dernières statistiques du ministère de la Transition écologique, les capacités de production installées entre janvier et septembre 2022 ont augmenté de 30 %. La dynamique de construction pour 2022 devrait donc dépasser le record observé en 2021.

Réactions1 réaction à cet article

 

Si d'un point de vue purement énergétique et surtout financier la méthanisation est intéressante, on se doit de rappeler que la meilleure utilisation en termes d'efficacité des résidus agricoles est celle de leur retour au sol. Mais entre la logique environnementale et le court terme financier, apparemment on nous présente la méthanisation comme une merveille. Et ne parlons pas des digestats...

petite bête | 16 janvier 2023 à 10h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager