En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Aéronautique : lancement d'une mission interministérielle sur les biocarburants avancés

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Les ministres de l'Ecologie Ségolène Royal et de l'Agriculture Stéphane Le Foll ont saisi le Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) et le Conseil Général de l'alimentation, de l'agriculture et de l'espace rural (CGAAER) afin qu'ils établissent des recommandations sur la production et l'utilisation de biocarburants avancés pour l'aéronautique. Cette annonce a été faite le 19 juin par les ministres à l'occasion du Salon international de l'aéronautique du Bourget.

La mission dressera un état des lieux de la production et de l'usage des biocarburants aéronautiques en France, "en croisant les contraintes techniques, les bénéfices environnementaux et les enjeux économiques", ont précisé les ministres dans un communiqué. Elle analysera "l'opportunité" de développer ces biocarburants en France à partir de 2020 et les mesures à mettre en œuvre pour y parvenir.

Seront prises en compte : les mesures visant à diminuer les coûts de production des biocarburants aéronautiques (biomasse, raffinage, logistique…) ainsi que les conditions dans lesquelles ces biocarburants pourraient constituer un débouché pour les déchets de cultures et autres produits de la biomasse "sans empiéter sur la vocation alimentaire des espaces agricoles". Les bénéfices environnementaux d'un développement plus massif des biocarburants aéronautiques ainsi que leurs synergies avec la production de biocarburants à usage routier seront également analysés. La mission mobilisera les acteurs "afin de proposer des solutions durables".

"Le remplacement progressif des carburants fossiles par des carburants renouvelables et durables constitue un levier incontournable de l'amélioration du bilan carbone de l'activité aéronautique, en complément des progrès continus des technologies, du renouvellement des flottes, de l'amélioration de la gestion du trafic aérien", ont déclaré les ministres. Le rapport final sera remis avant le 15 novembre 2015 et pourra être valorisé à l'occasion de la Conférence Paris Climat (COP21) en décembre.

Dans sa feuille de route sur les biocarburants avancés parue en 2011, l'Ademe estimait qu'à moyen terme en 2020, les filières biocarburants les plus probables pour fournir des bases de formulation des carburants aéronautiques étaient les BtL (Biomass to Liquids) et les produits de l'hydrotraitement des huiles végétales et des acides gras. Ces filières "conduisent à des hydrocarbures paraffiniques exempts de composés aromatiques et de soufre". A plus long terme en 2050, les carburants tels que le gaz naturel, le biogaz ou l'hydrogène "sont des candidats, mais il s'agit de filières qui demandent de repenser entièrement la conception des avions, tous les circuits d'approvisionnement et de distribution", indiquait l'Ademe.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager