En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Lutte contre le gaspillage alimentaire : Guillaume Garot missionné par le Premier ministre

Déchets  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Missionné par le Premier ministre Manuel Valls, Guillaume Garot, ancien ministre délégué à l'Agroalimentaire et député PS de la Mayenne, présentera "dans un délai de six mois des propositions" permettant d'atteindre les objectifs de diminution de 50% du gaspillage alimentaire en France d'ici à 2025. Onze mesures visant ces objectifs sont prévues dans le Pacte national "anti-gaspi" lancé en juin 2013 par M. Garot alors ministre. Ce pacte associe tous les acteurs de la chaîne alimentaire (production agricole, transformation industrielle, grande distribution, restauration collective et familles).

Cette mission a pour but "d'identifier les freins qui persistent tout au long de la chaîne alimentaire et de proposer des adaptations du cadre législatif et réglementaire, afin de généraliser les initiatives volontaires pertinentes mises en place dans le cadre de ce pacte", ont précisé le 17 octobre les ministres de l'Agriculture Stéphane Le Foll et de l'Ecologie Ségolène Royal.

"Je poursuivrai le travail que j'avais engagé comme ministre. Je ferai des propositions concrètes, en lien avec les producteurs, les entreprises de l'agroalimentaire, la grande distribution et les associations pour lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire", a déclaré Guillaume Garot. Ce dernier a pointé, le 16 octobre lors de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, des engagements volontaires encore insuffisants. M. Garot estime qu'il faut "lever les verrous qui existent encore". Cela passe, selon lui, par "la clarification des règles pour les dons alimentaires et pour les dates de consommation, par de nouvelles mesures pour l'achat des collectivités publiques, par la généralisation du « doggy bag », par l'éducation des enfants à la cantine et par la mobilisation de la grande distribution et des commerces…".

Guillaume Garot s'appuiera sur les travaux du comité national de pilotage du pacte national qui s'est réuni le 16 octobre. Selon les ministères, cette réunion a permis de "clarifier le cadre réglementaire de sécurité sanitaire dans le cas des dons à des associations" (arrêté du 24 septembre 2014). Des formations seront introduites "prochainement" sur le thème du gaspillage dans les lycées agricoles et les écoles hôtelières. L'ensemble des participants du comité de pilotage "ont réaffirmé la priorité que constitue la finalisation d'indicateurs permettant de quantifier le gaspillage et d'évaluer les progrès."

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager