En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Jean-Marc Michel et Bernard Chevassus-au-Louis, préfigurateurs de l'Agence nationale pour la biodiversité

Biodiversité  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Delphine Batho, ministre de l'Ecologie, a nommé ce mardi Jean-Marc Michel, directeur général de l'aménagement et du logement, et de la nature et Bernard Chevassus-au-Louis, membre du Conseil général de l'agriculture, de l'alimentation et des espaces ruraux, préfigurateurs de l'Agence nationale pour la biodiversité.

"Cette agence, dont la création a été annoncée par le président de la République François Hollande, le 14 septembre lors de la Conférence environnementale, sera « chargée, sur le modèle de l'Ademe, de venir en appui des collectivités locales, des entreprises comme des associations » œuvrant pour la reconquête de la biodiversité", rappelle le ministère.

L'Agence devra développer "un outil indispensable en termes de connaissance" et "favoriser, accompagner et développer l'ensemble des actions concrètes, opérationnelles, partout en France".

France Nature Environnement (FNE), la Fondation Nicolas Hulot (FNH), Humanité et biodiversité et la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) se déclarent satisfaites du lancement de la mission de préfiguration. "L'agence de la biodiversité devra notamment assurer la mise en œuvre efficace et cohérente des politiques de l'Etat, fournir l'ingénierie et les outils aux acteurs pour renforcer leurs actions propres, 
améliorer l'organisation et la coordination de l'expertise et assurer la mutualisation de la connaissance,
 rendre plus efficace la mise en œuvre du triptyque « éviter, réduire, compenser »,
démultiplier la prise de conscience par la société de la réalité des enjeux", plaident les quatre ONG qui présentent une note de 6 pages sur le sujet.

Etudier les missions de la future agence

Les deux préfigurateurs, Jean-Marc Michel et Bernard Chevassus-au-Louis, sont chargés d'analyser les missions susceptibles d'être confiées à l'Agence, dans le domaine de la biodiversité terrestre et marine. "L'objectif est aussi de faire fonctionner ce nouvel outil en partenariat permanent avec les parties prenantes (associations, collectivités locales...)", ajoute le ministère.

Jean-Marc Michel, ingénieur en aménagement et environnement, a eu des responsabilités dans la gestion des parcs naturels (Parc national des Ecrins et Féderation nationale des parcs naturels de France) avant d'être en charge de divers services ministériels traitant de la nature et des paysages.

Bernard Chevassus-au-Louis est un chercheur qui a effectué sa carrière au sein de l'Inra et a eu diverses responsabilités dans l'administration du ministère de l'Agriculture et des instances agricoles. En 2009, il avait rédigé un rapport présentant des méthodes d'évaluation du coût de la biodiversité.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…