Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Ville de Tourcoing poursuit sa bataille juridique contre les antennes-relais

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Le conseil municipal de Tourcoing (Nord) a voté à l'unanimité en novembre 2008 un moratoire interdisant toute implantation d'antenne-relais sur son territoire pour la durée d'une année, et proposé l'instauration d'une charte des implantations et de l'utilisation de la téléphonie mobile.

Le tribunal administratif de Lille, saisi par le préfet du Nord, a ordonné le 16 juillet à la municipalité de Tourcoing de suspendre le moratoire, a indiqué vendredi dernier la Ville dans un communiqué.

Le maire PS de Tourcoing Michel-François Delannoy a annoncé son intention de faire appel de cette décision et de prendre un arrêté municipal interdisant toute nouvelle implantation d'antenne-relais sur son territoire, courant jusqu'au 18 novembre 2009. Au titre notamment du principe de précaution, nous déploierons tous les moyens juridiques à notre disposition pour faire appliquer la volonté unanime de la Ville, a précisé Michel-François Delannoy.

La Ville entend également poursuivre ''dans le dialogue'' l'élaboration de sa charte sur les antennes-relais et déclare s'être portée candidate à l'expérimentation d'antennes à 0,6V/m.

Réactions1 réaction à cet article

 
Les effets nocifs des micro-ondes EXISTENT

Le maire PS de Tourcoing a tout à fait raison, quant au préfet il n'a pas les compétences requises pour ce permettre d'affirmer que les micro-ondes des GSM sont inoffensives. Tout individu, fonctionnaires et experts officiels qui se permettent de déclarer qu'aucune étude ne prouve la nocivité des micro-ondes doit être révoqués sur le champ.
Les risques des CEM sont connu depuis les années 40, et les premiers morts par suite d'exposition chronique remonte à ces périodes. Ce n'est pas pour rien que des techniciens antennes sur certains site ont pour obligation de revêtir des scaphandre de protection quand ils vont sur des pylônes.
Marc Filterman, ancien des radars et des télécoms

Filterman | 20 juillet 2009 à 16h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Kartotrak, logiciel pour la caractérisation des sites et sols pollués Geovariances