En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

NKM : la place du nucléaire n'a ''pas à se négocier''

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Alors que plusieurs pays européens (Allemagne, Suisse, Belgique) envisagent de sortir du nucléaire, la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet a réaffirmé dimanche 30 octobre la volonté du gouvernement de ne pas abandonner le nucléaire, lors du Grand rendez-vous d'Europe 1/Itélé/Le Parisien. "Je crois que le nucléaire fera encore partie du bouquet énergétique pendant des décennies au niveau mondial (…) La France, qui a un haut niveau d'exigence en matière de sécurité et de sûreté nucléaire, est investie là-dedans et c'est bien qu'elle le reste", a-t-elle ajouté.

Cette question de la sortie nucléaire, relancée par la catastrophe de Fukushima, au Japon, fait actuellement l'objet de négociations entre le Parti socialiste et Europe Ecologie-les Verts en pleine campagne des élections présidentielles de 2012. Mais pour Nathalie Kosciusko-Morizet, la place de l'énergie nucléaire en France "n'a pas à se négocier. Vous pouvez penser ce que vous voulez du nucléaire, être pour, être contre. Je n'aime pas trop quand on a des approches idéologiques sur ces choses-là. La sûreté nucléaire ne se négocie pas, elle ne se discute pas", a-t-elle déclaré.

La réduction de la part du nucléaire dans la production d'énergie en France se fait ''dans le cadre du Grenelle de l'Environnement'', a souligné NKM. ''Quand on dit en 2020, le Grenelle de l'environnement prévoit 23% d'énergies renouvelables dans le mixe énergétique en tout et un peu plus dans l'électricité, ça veut dire qu'on réduit la part du nucléaire'', estime-t-elle.

Concernant la politique nucléaire commerciale de la France vers des pays étrangers, la ministre de l'Ecologie a assuré que la France ''ne vendait pas de centrale quand il y a un risque qu'elles ne puissent pas être opérées avec le maximum de sécurité''.

Réactions12 réactions à cet article

 

"La sûreté nucléaire ne se négocie pas, elle ne se discute pas". Le fait de ne pas vouloir discuter, c'est pas une approche idéologique, ça?
Une vraie démocratie serait capable de mettre en œuvre une vraie discussion sur le sujet. Si le citoyen n'a pas son mot à dire sur des décisions aussi importantes, ça s'appelle comment?

pielbri | 31 octobre 2011 à 15h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Juste une remarque : ce qu'on lit dans le corps de l'article n'est pas ce qu'on lit en titre. Lorsque Madame Kosciusko-Morizet dit que "la sûreté nucléaire ne se négocie pas, elle ne se discute pas", elle ne dit pas que "la place du nucléaire n'a ''pas à se négocier''".
Laissons ce genre de manipulation de titre au Figaro...

MONTCLAR | 02 novembre 2011 à 09h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

La démocratie veut-elle dire que chacun doit décider de tout ? Évidemment non , surtout quand il s'agit de données techniques que "le peuple" ne peut pas maîtriser.
Avant de lancer une nouvelle technologie, un nouveau médicament... on va voter pour savoir si c'est recevable ? Un peu de bon sens quand même. Il y a mille sujets sur lesquels chacun de nous ne peut donner un avis valable par manque de connaissances, évidemment.
Concernant l'énergie il est affligeant d'entendre parler des gens qui ne savent même pas la différence entre une puissance installée en kw et une production en kwh. Il est superbe d'entendre qu'un effort en éolien et solaire remplacera énergie fossiles et bien entendu nucléaire.
Il est bien entendu incontournable et indispensable que nous soyons informés correctement et complètement et qu'à partir de là les urnes décident. Là oui il y a démocratie véritable.
je ne suis pas forcément du "camp" de NKM mais j'approuve son propos qui est clairement que la sureté nucléaire est un élément prioritaire incontournable et non négociable. Le comble serait qu'elle dise autre chose.

Miccocharly | 02 novembre 2011 à 10h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pas tres clair cet article.. NKM parle de place du nucléaire qui n e se négocie pas ou de la sureté qui ne se négocie pas ? On mélange les mots pour mieux embrouiller les gens. et encore heureux que la sureté de ne se négocierait pas !! (même si malheureusement la sureté nucléaire est très faible, particulièrement en France)
De toute façon la vision des technocrates qui nous gouvernent est une approche idéologie !! "le nucléaire c le progrès, le progrès c bon"

Une vision objective scientifique et humaniste du nucléaire ne serait pas bon pour son essor !... car il devrait disparaitre !

Non seulement nous ne sommes plus en démocratie depuis longtemps mais les dirigeant font de moins en moins semblant, tentent de moins en moins de nous le faire croire !
Les politiques sont tenus par les industriels et les médias (eux mêmes aux mains des industriels). Nous sommes rentrés sous le règne de l'argent il y a si longtemps que plus personne ne s'en offusque...
Pognoncratie.. voila comment s'appelle notre système !!

Consommons moins, consommons mieux

décroissant | 02 novembre 2011 à 11h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Oui, les responsables des Centrales Nucléaire veulent jouer la transparence, d'ailleurs obligatoire pour les riverains dont le principal
souci ,c'est la sécurité. Tout semble prévu ,sauf pour la sécurité du
stockage des déchets ultimes! On pensait avoir trouvé une solution pour
les ultimes non radioactifs chez Stocamine et voilà qu'un incendie a
tout remis en cause ! Et si un incendie se produisait dans le Centre
expérimental de Bure? Evidemment, N.K.M répondrait que ce n'est pas
envisageable. Alors, oui, le nucléaire comme le fossile ont encore de
belles années pour nous fournir l'energie nécessaire ,car les E.N.R
ne suffiront pas. Informons nos jeunes et riverains correctement sur
les dangers potentiels, car le Risque 0 =0.

arthur | 02 novembre 2011 à 11h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C est la sous traitance qui pose problème ?

Pierre | 02 novembre 2011 à 14h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@pielbri
Vous êtes expert en énergie ? Et spécialement en nucléaire ? NON, Alors pourquoi vous voulez décider en pleine méconnaissance ?
@Montclar
Je suis bien heureux de lire ce que vous dites, j'ai déjà écrit ici que ou ailleurs que certains auteurs de ce site sont allé a l'école CLepage ...
@Miccocharly
Bah oui, les ENRs ne sont pas au point, et particulièrement dans notre société moderne, mais les anti nucléaire s'accrochent a ce qu'ils voient sans compter ...Et argumentent pour se convaincre eux même que c'est possible. Les chiffres ne mentent pas !
@decroissant
"la sureté nucléaire est très faible, particulièrement en France"
Travaillez vous a l'ASN ? A l'AIEA ?Que connaissez vous des doses, des unités de mesures et des effets sur TOUS les êtres vivants (pas que les mammifères (Humains en particulier))
"Une vision objective scientifique et humaniste du nucléaire ne serait pas bon pour son essor !."
Pierre et Marie Curie doivent se retourner dans leurs tombes là !
Nous consommerons moins, c'est certains mais mieux, je n'en suis pas sûr...
"le nucléaire c le progrès, le progrès c bon" Attention a ne pas déraper mon vieux, car promouvoir l'obscurantisme ne fera pas "progresser" vos idées, que, je suis sûr vous envisager pourtant comme un progrès pour l'humanité !Ce genre de propos pourrait donner de la légitimité a CAlègre !
@Arthur
Partagez ce que vous savez sur le stockage des déchets dont vous parlez. 60 Réacteurs en construction dans le monde actuellement.
risk ± ‡ 0

AtomicBoy44 | 02 novembre 2011 à 23h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@AtomicBoy44
Non je ne travaille ni a l'ASN ni AIEA..; néanmoins je suis un citoyen informé.
Lisez vous de temps en temps le canard enchainé ? vous en découvrirez de belles sur la gestion du nucléaire en France.
Connaissez vous la CRIIRAD aussi ? SEUL organisme indépendant sur le nucléaire... Tous les autres organismes sont en partie ou totalement tenues par les fabricants de centrales/producteurs.
Pierre et Marie Curie cherchaient a comprendre des choses qui étaient totalement inconnues a l’époque. je ne remet pas en cause le bien fondé de ce genre de recherche. Ils ne cherchaient absolument pas a produire de l’énergie grâce au nucléaire. et encore moins des armes.
Le nucléaire civile n'existe QUE parce que le nucléaire militaire existe. Depuis les années 60 c'est comme çà.
Et je ne me renie pas : le nucléaire n'a AUCUN intérêt en soi. (pour la production d’électricité)
C'est une technologie extrêmement risquée (un accident grave tout les 20 ans en moyenne) et dont les impacts sont mondiaux.
je ne suis pas un amoureux des marées noires mais l'impact n'est pas le même..
C'est une technologie qui ne crée pas d'emploi (moins de 5000 personnes dans le nucléaire en France)
C'est une technologie qui, malgré le discours général, ne nous apporte absolument aucune indépendance énergétique.
Ne parlons même pas des déchets...

Dire que tous les progrès n'en sont pas forcement n'a rien d'obscurantiste, c'est juste garder une partie d'objectivité

décroissant | 03 novembre 2011 à 10h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Au delà de toute polémique, il est un fait indiscutable: le nucléaire est le moyen le plus dangereux qui soit, pour faire bouillir de l'eau afin de produire de l'électricité!
Il faudrait arrêter de croire que c'est l'uranium qui produit le courant électrique.
Pour ce qui est des ENR, au moyen âge et même avant les anciens savaient utiliser le vent et l'eau pour faire marcher leurs usines. Les plantes produisent l'énergie dont elles ont besoin, grâce à l'a lumière. Nous ne sommes pas des plantes, mais nous avons un cerveau. Si les crédits de recherche et développement s'étaient portés sur ces ENR, au lieu d'engloutir des sommes faramineuses dans le nucléaire, dont la finalité , il faut le rappeler, est de faire de l'armement, nous serions aujourd'hui complètement autonomes pour notre consommation électrique, mais évidemment le photovoltaïque, les hydroliennes et les éoliennes ne servent pas à faire des bombes!
Quant à croire que le nucléaire est un progrès, peut être en médecine, et encore, il serait plus intelligent de chercher à supprimer les causes de cancers en grande partie dus aux pesticides, conservateurs, solvants et autres molécules chimiques que nous ingurgitons même à notre insu, plutôt que de développer les technologies radioactives.
A force de marcher sur la tête, nous allons la perdre.
Cerise sur le gâteau; l'exploitation des mines d'uranium détruit les pays qui ont le malheur d'en posséder encore, plus pour très longtemps d'ailleurs.

ya basta | 03 novembre 2011 à 14h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Une vision objective
L'année dernière la consommation d'electricité en France a augmenté de 26TWh (Ref RTE) la production des energies renouvelables photovoltaique de 0,4TWh (ref SoeS) et éolienne 1,8 TWh (Ref SoeS)

Question comment assurer les besoin des francais sans emettre de CO2

fleurent | 03 novembre 2011 à 19h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@décroissant
NON, je ne lis pas ces journaux papiers comme "le canard enchainé", car j'estime, que comme les autres ils ne présentent que des choses servant leurs idées, en clair, il défend son bout de gras...je ne vais pas débattre sur le fait que les français ne font pas confiance a leurs journalistes, ce serait trop long.
Oui, je connais le CRIIRAD, mais les autres surveillants sont suspects parce qu'elles appartiennent a l'état selon vous. Moi je suspecte la CRIIRAD de défendre plus des points de vue que d'informer ou encore d’être indépendante. Si "indépendante" signifie dire que les autres mentent parce qu'ils ne disent pas comme elle, ou ne disent pas tout court alors je considère qu'on avance pas...Pas de recherche de consensus dans ce cas. Par railleurs, ceux qui connaissent le mieux le nucléaire, ce sont ceux qui y travaillent. Il ne suffit pas de dire qu'on est indépendant pour l'être...Or la CRIIRAD exprime toujours la même chose : les autres ont tord parce que j'ai raison !
"Le nucléaire civile n'existe QUE parce que le nucléaire militaire existe." C'est FAUX car a l'exception de l’Iran actuellement, toutes les autres puissances nucléaire militaire l'ont été AVANT de faire du nucléaire civile. D'ailleurs les réacteurs pour obtenir du plutonium n'était pas les même...Et puis considérer que le nucléaire militaire n'est pas nécéssaire quand les autres l'ont, c'est être idéaliste ou vivre dans le monde des bisounours. c'est du nucléaire de dissuasion...

AtomicBoy44 | 03 novembre 2011 à 19h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@ya basta
Le plus dangereux, çà dépend du pb que l'on discute. Mais comme tout moyen de produire de l'électricité, le couple avantages/inconvénients est a étudier en bonne compréhension des paramètres.Votre remarque sur l'uranium qui ne produit pas d'électricité est juste mais celle sur la photosynthèse est erronée. Les plantes ne produisent pas d'énergie, mais en exploite : l'énergie de la lumière solaire. Au moyen age, les paysans utilisaient des bœufs et des chevaux (pour les riches), pas des tonnes équivalent pétrole (Tep) dans tous les sens et aussi bien globalement que par personne et c'est justement grâce a l'imagination et a notre compréhension(donc notre cerveau) que nous en sommes là.
Certes les nouvelles nouvelles ENRs ne servent pas a faire la guerre mais celles ci représentent en 2010 6% de 17% de production renouvelables, le reste est de l'hydraulique. Est-ce que investir TOUT dans le renouvelable fera bondir immédiatement le rendement ?Or ce rendement est inférieur a cause de la densité énergétique de la ressource. Par ailleurs ne pas chercher a éliminer la dangerosité des déchets c'est irresponsable. Voir ASTRID.Il faut donc continuer de chercher aussi dans le nucléaire.
Sur l'exploitation de l'uranium, je dirais juste que c'est la même chose avec le pétrole, le gaz et le charbon...en croissance dans les 20ans d'après l'AIE (hors pétrole).
Le nucléaire fera inévitablement parti du mix énergétique et comme le dit NKM, avec une part moindre car plus d'ENR dedan

AtomicBoy44 | 03 novembre 2011 à 23h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager