En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement
Pole Expertise

Responsables RH : un atout pour la politique RSE et DD de l'entreprise

Les responsables RH voient leur rôle s'accroître dans la mise en oeuvre de la politique RSE et développement durable des entreprises. Hommes et femmes de réseau au sein de l'entreprise, ils connaissent les leviers nécessaire au changement des pratiques.

Avis d'expert  |  Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com

Avec l'avènement de la RSE au sein des entreprises, les perspectives et les contributions de la fonction RH évoluent. Elles favorisent même l'évolution de carrière des responsables RH vers les postes de Responsable RSE ou Responsable Développement Durable.

Les compétences RH sont utiles à la RSE

L'avis qui domine aujourd'hui est qu'un background technique en environnement n'est pas une base exclusive ni suffisante pour ambitionner les postes liés à la RSE et au Développement Durable.

"Les responsables RSE que nous connaissons et qui sont les plus à même de changer les choses ne sont pas forcément les plus techniques, mais ceux qui connaissent le mieux leur organisation, et la façon de faire évoluer les comportements au sein des organisations". Les compétences RH sont alors essentielles.

Aujourd'hui, nous rencontrons de plus en plus de responsables RH qui s'orientent vers le poste de responsable RSE dans les organisations. Leur grande connaissance des réseaux au sein de l'entreprise devient un véritable atout et des formations spécifiques de type "masters spécialisés" sont même apparues sur le marché pour faciliter la migration.

RSE : les indicateurs RH, facteurs de compétitivité

Autre point qui montre tout l'intérêt de lier RH et développement durable : le retour sur investissement des politiques RSE mises en œuvre.

En moyenne, les entreprises engagées dans la protection de l'environnement affichent une productivité accrue de leurs salariés de près de 16%, selon les conclusions d'une étude de la chaire Performance des organisations de l'université Paris-Dauphine.

L'impact des politiques RSE des entreprises sur le turnover, les coûts de recrutement, l'absentéisme… participe à l'analyse de performance économique globale. Et les profils RSE ayant une expérience RH solide sont les mieux placés pour optimiser et intégrer ces éléments de compétitivité au bilan.

Reporting DD : 30% d'indicateurs RH à maîtriser

Last but not least, si vous êtes soumis à une notion de reporting, près d'un tiers des indicateurs demandés dans un rapport de type Grenelle II concerne des problématiques RH.

En tant que responsable RSE ou développement durable, si vous devez coordonner ce reporting, il faudra également comprendre, analyser et mettre en œuvre des plans d'actions en fonction des données RH qui vous seront transmises (taux de mixité des emplois, organisation du dialogue social, concertation…).

Pour faciliter le process, il faudra convaincre les responsables RH de collaborer avec efficacité. Il faudra s'adapter à leurs besoins, comprendre leurs difficultés et leur expliquer la finalité et les enjeux cachés de ces nouvelles pratiques. Ce point est important, car les témoignages indiquent qu'il n'est pas si simple, pour eux, de devenir l'un des collecteurs clés du développement durable.

Devenir responsable RSE ou développement durable, c'est donc bien avoir une vision holistique de la RSE – et maîtriser non seulement les aspects environnementaux mais aussi comprendre les dimensions humaines et sociales d'un développement pérenne.

Avis d'expert proposé par Myriam Boniface, dirigeante de NICOMAK

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager