En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Substances reprotoxiques : l'Anses propose une VTR pour le n-hexane

Risques  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Dans le cadre d'une évaluation du risque sanitaire de cinq substances considérées comme perturbatrices endocriniennes et reprotoxiques, publiée en avril 2014, l'Anses préconisait notamment de construire une valeur toxicologique de référence (VTR) par voie respiratoire pour le n-hexane. Après s'être autosaisie, l'agence propose une VTR de 3 mg.m3 avec un niveau de confiance moyen/fort.

Le n-hexane est un solvant, utilisé pour le dégraissage, dans les colles et peintures, ou encore pour l'extraction des huiles d'oléagineux.

L'Anses a retenu "des effets sur la fertilité (diminution du poids des testicules, atrophie des tubes séminifères), des effets sur le développement (augmentation du nombre de résorptions fœtales précoces et tardives), des effets neurotoxiques (modification de la conduction nerveuse périphérique)". Ces derniers effets sont considérés comme "les plus sensibles".

En revanche, "aucune étude publiée ne permet à ce jour d'évaluer de manière satisfaisante les effets du n-hexane sur le système nerveux central, ni sur le neurodéveloppement", souligne l'Anses, qui précise que ces effets pourraient apparaître à des concentrations plus faibles que les effets sur le système nerveux périphérique.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager