Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Déclaration des nanoparticules : dérogations pour les activités relevant de la défense nationale

Risques  |    |  Graziella Dode  |  Actu-Environnement.com

Un arrêté du 24 janvier 2013, des ministres de la Défense et de l'Ecologie, définit les conditions de présentation et d'instruction des demandes de dérogation relatives à la mise à la disposition du public de la déclaration annuelle des substances à l'état nanoparticulaire pour les activités de la défense nationale.

Cet arrêté met en application la dérogation prévue à l'article R. 523-20 du code de l'environnement.

Il vient préciser le contenu de la demande de dérogation jointe à la déclaration de l'utilisation de substances à l'état nanoparticulaire. Cette demande doit comprendre notamment les motifs de la dérogation, lesquels doivent recenser "tous les éléments démontrant la nécessité, pour préserver les intérêts de la défense nationale, de recourir à la dérogation prévue". De même, elle doit être assortie de "l'identification chimique, définie dans l'arrêté du 6 août 2012 (lien), (…) les quantités et les usages de la substance (…) pour lesquels la dérogation est demandée".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Services d\'experts pour la conformité réglementaire et l\'optimisation QHSE EALICO