En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nanoparticules : légère baisse du tonnage déclaré en 2017

Risques  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Selon le dernier rapport publié par le ministère de la Transition écologique, le volume total déclaré de substances produites et importées à l'état nanoparticulaire a légèrement baissé en 2017, passant de 475.766 tonnes en 2016 à 424.323 tonnes en 2017 (-10,8%). Le ministère identifie 326 catégories de substances à l'état nanoparticulaire. Le nombre de déclarations, effectuées par des entités françaises, a également diminué de 26% en 2017 par rapport à 2016, soit 9.697 déclarations dénombrées. Le nombre de déclarants français a aussi "légèrement baissé" : 1.391 entités sont recensées.

Cinq substances représentent 97% de la masse de substances à l'état nanoparticulaire produites en France. Il s'agit du noir de carbone, de la silice, du carbonate de calcium, du dioxyde de titane et de l'acide silicique - sel de magnésium. Les cinq secteurs d'utilisation les plus déclarés (en occurrence) en 2017 "sont les mêmes qu'en 2016 et 2015". L'Agriculture, sylviculture, pêche (SU1) est le secteur qui compte le plus grand nombre de déclarations, avec 6.060 occurrences. Vient ensuite le secteur Formulation (mélange) de préparations et/ou reconditionnement (sauf alliages) (SU10). En troisième position, est déclaré Autres (SU0). Le quatrième secteur d'utilisation est Fabrication de produits alimentaires (SU4) avec 362 déclarations.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…