Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Des polluants mesurent le renouvellement des nappes phréatiques

L'agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse fait appel à une méthode originale pour estimer le taux de renouvellement des nappes phréatiques. Enjeu : piloter les efforts à réaliser pour réduire les nitrates et les pesticides en surface.

Eau  |    |  Albane Canto  |  Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 18.204.2.231
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Environnement & Technique N°379 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°379
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]
Améliorer la qualité de l'eau des captages prioritaires implique souvent de réduire l'usage des nitrates et des pesticides en surface. Mais combien de temps faut-il pour observer les effets de ces efforts sur la nappe phréatique ? C'est pour répondre à cette question que l'Agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse (RMC) a lancé une étude, dont les résultats viennent d'être publiés, sur le renouvellement des nappes. En 2017, elle a porté sur les 108 captages du bassin Rhône Méditerranée...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Partager

RiverSurveyor : profileur acoustique pour la mesure de débits en rivières Xylem Analytics France