En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nappes souterraines : une recharge déficitaire principalement dans le Sud-Est

Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Si au début de l'année, la recharge hivernale des nappes d'eau souterraine métropolitaines affichait des niveaux faibles, les précipitations des mois de février et mars ont permis de retrouver une situation normale voir excédentaire : au final, pour 76% des réservoirs, la recharge hivernale a été efficace, selon le BRGM. "Entre septembre et mars, nous sommes dans une période de faible végétation, la pluie s'infiltre donc plus et réalimente les nappes. Cette recharge hivernale pour 2016 est normale avec des déficits dans le sud-est, en particulier le Languedoc-Roussillon", a expliqué Philippe Vigouroux, hydrogéologue du BRGM, lors de la présentation à la presse du bilan de la situation des nappes, mercredi 20 avril. La nappe de la craie champenoise présente également une recharge hivernale déficitaire.
En tendance, les niveaux des nappes sont en baisse pour 23% d'entre elles, stables pour 37% et en hausse pour 39%.
Certaines références du réseau piézométrique soulignent la nécessité de surveiller ces variations. " Par exemple, les valeurs du piézomètre d'Heyrieux, dans le secteur Est de Lyon, sont normales mais depuis janvier 2016, la tendance est à la baisse alors qu'en 2014, 2015, elle était à la hausse : il va falloir suivre ces évolutions", illustre Philippe Vigouroux.

Réactions3 réactions à cet article

 

les précipitations des mois de février et mars ont permis de retrouver une situation normale voir excédentaire : çà, c'est l'article

Nappes souterraines : une recharge déficitaire principalement dans le Sud-Est : çà c'est le titre

Y a comme un défaut, ou c'est toujours le catastrophisme ambiant qui fait vendre ?

Levieux | 21 avril 2016 à 11h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C 'est le grand écart entre le titre et la réalité des choses !!!!!!
Titre :Nappes souterraines : une recharge déficitaire principalement dans le Sud-Est .
La réalité :"Cette recharge hivernale pour 2016 est normale avec des déficits dans le sud-est, en particulier le Languedoc-Roussillon"

balxha | 21 avril 2016 à 12h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Est-ce que les DDTM concernées, contrôlent-elles efficacement tous les forages qui souvent ne sont pas déclarés ?
Article L411-1 du nouveau code mineir : Toute personne exécutant un sondage, un ouvrage souterrain, un travail de fouille, quel qu'en soit l'objet, dont la profondeur dépasse dix mètres au-dessous de la surface du sol, doit déposer une déclaration préalable auprès de l'autorité administrative compétente.
Souvent, parait-il que ce sont les entreprises de forage qui font la déclaration... Mais cela reste à en être sûr !

Bibi06 | 21 avril 2016 à 13h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager