En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Natura 2000 : l'OFB lance un troisième AMI sur le suivi des mesures de gestion

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Aider à évaluer l'efficacité des mesures de gestion mises en œuvre au sein du réseau Natura 2000. Tel est l'objet de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) que l'Office français pour la biodiversité (OFB) a ouvert fin août. La date de limite d'envoi des dossiers est fixée au 16 novembre prochain. Cet appel fait suite à deux précédents AMI lancés en février 2019 et janvier 2020.

« Les projets sélectionnés mettront en place des suivis pendant une durée de cinq ans selon un cadre méthodologique préétabli. Les résultats permettront d'identifier les modalités de gestion les plus efficaces mais aussi les méthodes et indicateurs les plus pertinents pour suivre les effets des mesures et ainsi améliorer le processus global de gestion », explique l'OFB.

Comme pour le deuxième AMI, les projets devront porter sur des retards de fauche en prairie ou la plantation de haies. Le jury favorisera ceux de ces projets qui étudieront plusieurs prairies ou plusieurs haies à la fois. « Seuls les suivis peuvent faire l'objet de financement, les mesures de gestion devant être financées par d'autres mécanismes (contrat, MAE, financement en régie…) », explique l'OFB.

L'enveloppe globale consacrée à cet AMI est de 305 000 euros hors taxe « environ », chaque projet pouvant être financé à hauteur de 30 000 euros, précise son règlement administratif. Outre le financement, les lauréats pourront bénéficier d'un accompagnement méthodologique et d'une analyse finale des résultats par l'unité mixte de service « Patrimoine naturel » (UMS PatriNat).

Réactions1 réaction à cet article

 

Concernant les retards de fauche de prairies naturelles humides, Joël BROYER et son équipe de l'ONC (c'était dans les années 90 - 2000) a beaucoup travaillé et publié sur le sujet. Grâce à ce travail, tout gestionnaire de ce type de biotope anthropisé dispose déjà d'une très bonne base pour guider ses méthodologies et protocoles de gestion.
Cependant, quand je vois l'indigence du montant total de l'enveloppe de crédits nationaux pour cet AMI, j'en vient à se demander si un article sur cette info était bien nécessaire. Sauf précisément à mettre en lumière le ridicule des moyens encore et toujours accordés en France à la biodiversité, même pour le réseau des sites Natura 2000...

Pégase | 22 septembre 2020 à 11h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager