Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Rénovation des bâtiments et transports : la France en « marche arrière » ?

L'association négaWatt a tenu une conférence de presse où elle déplore les derniers arbitrages du Gouvernement en matière de rénovation énergétique, conduisant à affaiblir les exigences en la matière, et à s'éloigner des objectifs de la SNBC.

Energie  |    |  Rémi Pin  |  Actu-Environnement.com
Rénovation des bâtiments et transports : la France en « marche arrière » ?

« Nous avons eu, depuis 15 ans et les gouvernements successifs, des signaux positifs en matière d'énergie et de climat, même si les progrès se faisaient par petit pas, constate Thierry Salomon. Mais nous sommes aujourd'hui arrivés à un...

Réactions2 réactions à cet article

 

Les mantras habituels de Negawatt : il faut bannir le chauffage électrique, parce que d'origine nucléaire. Ils négligent juste qu'on sait faire des bâtiments quasi zéro énergie... Juste pour rappel : il est écrit explicitement dans la SNBC que la diminution du nucléaire nécessitera un recours extensif au gaz. Ce coefficient 2.58 (ou 2.30) est une ineptie qui favorise directement les gaziers : voilà la logique de ces gens-là. Pourquoi ne citez-vous pas plutôt les scénarios Negatepp, qui visent eux explicitement à une diminution prioritaire des hydrocarbures, sans exclusive quant aux solutions ?! La sortie des hydrocarbures, qui est l'urgence absolue, ne peut se faire qu'avec une électrification accrue -et évidemment une baisse de la consommation, dans la limite de l'acceptation sociale, et surtout aucun moyen ne doit être rejeté pour des motivations dogmatiques. Et il reste que la SNBC est inepte et très en-dessous du nécessaire.

dmg | 06 mars 2020 à 11h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Sur ce point Negawatt a raison . C'est bien dans ces deux secteurs qu'il faut rationnellement chercher les économies de GES et non dans les éoliennes qui n'ont aucun effet sur ces émissions .

sirius | 06 mars 2020 à 15h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager