En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Des associations demandent le renforcement des contrôles des prélèvements d'eau pour les neiges artificielles

Eau  |    |  Mélanie Favrot Actu-Environnement.com

La délégation française de la Commission internationale pour la protection des Alpes (Cipra France), la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature (Frapna) et Mountain Wilderness France ont demandé publiquement aux préfets de l'Isère, Savoie et Haute-Savoie et au Préfet coordonnateur de massif, le renforcement des contrôles des prélèvements d'eau destinés à la fabrication de neige artificielle.

Les retenues d'altitudes, stockant l'eau pour la production de neige artificielle, sont au plus bas. En effet, leur sollicitation a été constante pendant le mois de janvier à cause de l'absence totale de chute de neige. Les associations rappellent que "dans les circonstances actuelles, celle-ci ne peut s'effectuer qu'au détriment du milieu naturel". Les débits des cours d'eau sont faibles en hiver, et un prélèvement d'eau trop important ne permet plus au milieu d'assurer un minimum biologique. De plus, selon les associations "cet accroissement de l'enneigement artificiel serait pratiqué en dehors du cadre des autorisations réglementaires de prélèvements d'eau dans le milieu naturel."

Réactions2 réactions à cet article

 

Opportunité fantastique!
La situation de la montagne est fabuleuse en terme de stockage énergétique, en effet on pourrait créer des réserves importantes d'eau en altitude avec pompage dans la vallée durant les heures creuses d'utilisation faible du courant électrique. Ces réserves d'eau auraient alors une double utilisation, la production de neige artificielle et la production de courant électrique au tarif fort lorsque la demande sur le réseau serait importante. Si en plus les stations de sport d'hiver avait une vraie politique environnementale avec un déploiement fort de toits solaires, durant la journée le courant généré pourrait alimenter les pompes de relevage d'eau et ainsi remplir les barrages en altitude. Le tout et c'est vraiment la l'avantage du système, sans toucher à l'eau de pluie de la montagne mais uniquement en pompant l'eau de la vallée.
Que font les préfets et l'Etat

arthur duchemin | 04 mars 2011 à 10h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il faut contrôler gérer savoir qui couvrent les coûts réels de ces retenues de montagne pour la neige artificielle.Quelles sont les ^pertes de ces usines à neige sont elles subventionnées si oui au nom de quoi
La comptabilité de ces usines est elle vérifiée la cour des comptes les contrôlé t 'elle ?LA remontée d'eau par pompage heures creuses dans les barrages existe depuis longtemps

FIRMIN | 04 mars 2011 à 11h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…