En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Norvège maintient sa campagne de chasse à la baleine

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

La Norvège reconduit ses quotas de pêche à la baleine pour 2014, a-t-elle annoncé le 1er avril, au lendemain de la décision de la Cour internationale de Justice (CIJ) demandant au Japon de mettre fin à cette pratique dans l'Antarctique.

Saisie par l'Australie en juin 2010, la Cour a déclaré le 31 mars que le programme japonais (JARPA II) n'était pas "conforme" à la convention internationale pour la réglementation de la chasse à la baleine. Elle a estimé que les permis de chasse n'étaient pas délivrés "en vue de recherches scientifiques". La CIJ a déclaré qu'aucun nouveau permis de chasse japonais ne devait être délivré.

En dépit du moratoire international de 1986, le Japon mais aussi la Norvège et l'Islande continuent à pratiquer la chasse commerciale à la baleine, sous couvert scientifique. D'après l'AFP, la Norvège prévoit de chasser 1.286 baleines en 2014, à l'instar de 2013. Toutefois, l'an dernier, seuls 594 cétacés auraient été harponnés par les pêcheurs norvégiens.

"La Norvège chasse une proportion croissante de femelles reproductrices, ce qui pourrait mettre en péril la survie à long terme des baleines de Minke dans l'Atlantique Nord", selon l'organisation environnementale Ifaw (Fonds international pour la protection des animaux).

Étant donné "la faible demande en viande" de baleine en Islande, le nombre de cétacés "tués chaque saison pour alimenter le marché" serait de son côté "en constante diminution", d'après l'association. 58 baleines de Minke ont été chassées en 2011, 52 en 2012 puis 35 en 2013.

"Nous appelons respectueusement le Japon, l'Islande et la Norvège, les trois derniers pays du monde qui tuent encore des baleines à des fins commerciales, à admettre que la chasse à la baleine n'a plus sa place au XXIe siècle et à agir conformément au précédent jurisprudentiel établi par la Cour", a déclaré Patrick Ramage, directeur du programme Baleines d'Ifaw.

"Le marché de la viande de baleine dans ces trois pays est en chute libre. Il est temps qu'ils rejoignent le reste de la famille des nations qui ont abandonné cette industrie dépassée et coûteuse", a-t-il ajouté.

Réactions3 réactions à cet article

 

Il est surprenant que les organismes internationaux n'aient pas d'outils autoritaires à l'encontre des ces trois pays. S'il faut attendre que ceuxèci soient convaincus de l'intérêt de ne plus pêcher la baleine, cette hérésie pourrait continuer encore longtemps. Le monde conter trois payx, et ce sont ces trois pays qui gagnent ??!! Soyez intransigeants !

Mélanie | 03 avril 2014 à 14h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les japonnais sont des gens qui respectent pas grand chose dans cette planète, je ne citerai pas d'exemple, ils sont si nombreux.
Mais le Danemark et l' Island, des pays qui nous donnent des images écologique et de savoir vivre, je ne comprend pas! les corridas non + d’ailleurs !

coulurecreation | 04 avril 2014 à 09h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Comment un pays qui se dit respectueux de l'environnement peut-il à la fois élever des saumons et vendre sa production empoisonnée (qu'il reconnais d'ailleurs et qu'il ne consomme pas.Sic !)et qui en plus chasse la baleine à des fins commerciales?
Ce sont des pratiques mafieuses et ce Pays qui n'a pas voulu adhérer à l'Europe à cause de réglementations trop contraignantes n'a pas sa
place dans le concert des nations responsables.

Ces gens sont la lie de l'humanité et ne méritent aucun respect.

Polipa20 | 06 mai 2014 à 15h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager