Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La nouvelle PPE de La Réunion est publiée pour la période 2019 à 2028

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Un décret, paru ce 21 avril, révise la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) de La Réunion, qui avait été adoptée en 2017. Cette nouvelle PPE couvre deux périodes de cinq ans : de 2019 à 2023 et de 2024 à 2028. Elle établit les priorités d'action pour « toutes les énergies du point de vue de la maîtrise de la demande, de la diversification des sources d'énergie, de la sécurité d'approvisionnement, du développement du stockage de l'énergie et des réseaux ».

Le décret précise les objectifs de réduction de la consommation d'électricité : soit 263 gigawattheures (GWh) évités par an d'ici à 2023, et 438 GWh évités par an d'ici à 2028. La priorité est d'abandonner totalement le charbon et le fioul lourd pour la production d'électricité dès 2023. Les deux centrales à charbon d'Albioma et la centrale au fioul lourd EDF PEI seront converties à la biomasse solide.

Le texte fixe aussi les objectifs de développement de la production électrique à partir d'énergies renouvelables (EnR) sur l'île, y compris en autoconsommation. Il prévoit notamment de multiplier par 2,5 la production d'énergie photovoltaïque à l'horizon 2028 par rapport à la production du parc installé en 2018. L'objectif est de 250 à 310 mégawatts (MW) supplémentaires à l'horizon 2028, qui s'ajoutent aux 190 MW existants. La PPE prévoit également, pour l'éolien terrestre, de passer de 16,5 MW produits en 2018 à 91,5 MW en 2028. La part de la biomasse (dont bagasse) est aussi établie à 200 MW et celle des bioliquides à 211 MW, dès 2023. Les autres objectifs de développement des EnR concernent des projets de moindre envergure (petite hydroélectricité, petits projets biomasse) et/ou moins matures (géothermie, éolien offshore, énergies marines). Par ailleurs, la production de chaleur par la biomasse est de 41,6 kilotonnes d'équivalent pétrole (ktep) par an d'ici à 2023 et idem d'ici à 2028. En outre, la PPE prévoit un objectif de déploiement de 550 bornes publiques de recharge de véhicules électriques et hybrides d'ici 2023 et de 1 700 bornes d'ici 2028.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en droit des problématiques Énergies-Climat Huglo Lepage Avocats