Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Nouvelle étape dans l'élaboration du label d'État post-RE 2020

Bâtiment  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

C'est un feu vert officiel que viennent de recevoir le groupement d'intérêt écologique (GIE) et le Plan bâtiment durable chargés d'élaborer le nouveau label d'État RE 2020. Par une lettre de la direction générale de l'Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN), l'État missionne les deux acteurs pour « impulser une nouvelle dynamique collective, vertueuse », et inciter les professionnels de la construction à aller plus loin, maintenant que la règlementation RE 2020 est en vigueur depuis janvier 2022. L'idée est de réitérer la méthode employée pour la construction de la RE 2020, qui s'est appuyée en amont sur l'expérimentation E+C- mobilisant les acteurs du bâtiment les plus volontaires.

Cette fois-ci, les associations portant déjà des labels et des démarches (l'Alliance HQE-GBC France, le Collectif des démarches quartiers et bâtiments durables et le Collectif Effinergie), regroupées dans le GIE, vont pouvoir apporter encore plus leur savoir-faire pour élargir le champ actuel de la réglementation et préparer la future RE. Les travaux exploreront notamment les voies environnementales identifiées lors de la première phase de concertation afin d'aller au-delà des sujets énergie et carbone : neutralité carbone, mesure des performances énergétiques effectives, bâtiment qui coopère avec les réseaux, confort et santé, gestion durable de l'eau, économie circulaire et biodiversité. « L'objectif des travaux du GIE sera de proposer pour le bâtiment une grammaire commune, c'est-à-dire une grille de lecture environnementale du bâtiment, basée sur les travaux déjà menés par nos associations, enrichie de la RE 2020, des initiatives territoriales et des réponses issues de la concertation autour du Label RE 2020 », explique Marjolaine Meynier-Millefert, présidente de l'Alliance HQE-GBC France.

Une première phase de travaux va courir jusqu'à la rentrée 2022 et proposera une gouvernance partagée. La seconde phase consistera à poursuivre les travaux techniques en explorant les différentes voies environnementales. Comme l'avait annoncé Philippe Pelletier, président du Plan bâtiment durable, le nouveau label pourrait être présenté fin 2022 ou début 2023.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

SOFREL S4TH : télérégulation 4.0 des réseaux d'énergie cybersécurisés LACROIX - Environment