Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le nucléaire empêche le développement des EnR sur le réseau électrique, selon Greenpeace

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

''Les énergies renouvelables pourront assurer 99,5 % des besoins en électricité des pays européens en 2050 si le nucléaire perd l'accès prioritaire aux réseaux de distribution dont il bénéficie aujourd'hui'', c'est ce que révèle Greenpeace dans le rapport La bataille des réseaux publié le 18 janvier.

Ce rapport invite les dirigeants européens à repenser les systèmes électriques, qui sont majoritairement conçus pour desservir la production de grosses centrales au détriment des énergies renouvelables. ''Actuellement, les installations de production d'électricité durable (éoliennes notamment) sont souvent arrêtées en période de pointe de production, afin de laisser un accès prioritaire aux réseaux de distribution à l'électricité produite par les réacteurs nucléaires et les centrales alimentées au charbon, qui sont elles, impossibles à arrêter !'', note Greenpeace France, qui indique que ''si les énergies renouvelables remportaient la bataille de l'accès aux réseaux, elles pourraient couvrir 68 % des besoins en électricité de l'UE en 2030 et 99,5 % en 2050''.

La modélisation à l'échelle européenne sur laquelle se base cette étude indique que ce déploiement est ''techniquement et économiquement faisable avec un haut niveau de sécurité des approvisionnements, même dans les conditions climatiques les plus extrêmes à faiblevent et à faible rayonnement solaire''. Les investissements pour développer les infrastructures et les réseaux sont évalués à 70 milliards d'euros d'ici à 2030.

''La France doit cesser de se voiler la face et de marcher dans le discours d'Areva et d'EDF qui prétendent être en faveur d'un mix énergétique alors qu'en réalité les industriels n'investissent massivement que dans le nucléaire'', analyse Greenpeace.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager