En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le nucléaire, un sujet tabou selon les Français

Risques  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

Deux Français sur trois considèrent que le nucléaire est un sujet tabou, selon un sondage réalisé à la demande de l'Association des commissions locales d'information sur la sûreté nucléaire (ANCCLI).

D'après cette enquête, 48% des Français associent en priorité le mot électricité au terme nucléaire et 41% à centrale, 32% à déchets, 15% à accident et 9% à progrès.

   
Réponse à la question : Parmi les mots suivants, quels sont ceux que vous associez en priorité au nucléaire ?
 
   
Autre constat : près d'un tiers des Français (32%) considère que la distance de sécurité nécessaire pour être protégé autour d'une centrale en cas d'accident nucléaire s'étend de 100 à 249 kilomètres, un autre tiers (32%) estime cette distance à une limite inférieure (moins de 50 kilomètres pour 21% des interviewés, de 50 à 99 kilomètres pour 12%) et enfin le dernier tiers (32%) évalue cette dernière comme supérieure à 250km. 3% des interviewés ne sont pas en mesure de se prononcer sur cette question ouverte. En moyenne, les Français résidant à moins de 20 km d'une centrale de ce type l'estiment à 489 km.

Selon les accidents, cette distance de sécurité varie. L'Autorité de sureté nucléaire propose aujourd'hui de compléter et réviser la circulaire de 2010 pour encadrer l'urbanisation autour des sites nucléaires.

Pour mémoire, la distribution de comprimés d'iode autour des centrales nucléaires françaises concerne les familles et collectivités (écoles, mairies, entreprises, hôtels, etc.) situées dans un périmètre de 10 km autour de chaque centrale nucléaire française.

Ce sondage est publié alors que le Conseil de l'Union européenne vient d'adopter définitivement la nouvelle directive sûreté nucléaire.

Réactions2 réactions à cet article

 

C'est l'evidence, tant qu'il n'y a pas eu d"explosion d'un réacteur , pas trop d'inquiétude, l'A.R.S.N s'en occupe ,mais les Mesures de Prévention de la Population Riveraine et plus, sont disponibles! Quand aux précautions, pas grand choses ,que les pilules d'Iode, un Placébo de plus, car les rayons radioactifs ne concernent pas que la Thyroide , mais aussi, toutes les cultures ,arbres et sols ainsi sue les équipements. En fait, c'est une question de confiance aux industriels du terrain et non aux paroles des candidats aux élections;

arthur | 10 juillet 2014 à 14h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

les questions relatives aux distances de sécurité ne pouvaient pas aboutir a des réponses pertinentes il manquait trop d'éléments sur le scénario et ses conséquences. La nature des réponses données repose sur un "A Priori". Il est édifiant d elire que les personnes vivant à moins de 20km estiment vivre TRES dangereusement puisqu'elles estiment qu'elles ne seraient en surete qu'a 490km (La France fait environ 1000km E-O et N-S)
9% de sondés associent Nucléaire avec progrès: ce sont seux qui n'ont jamais entendu parler des déboires de l'ERP.

ami9327 | 10 juillet 2014 à 16h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…