Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Nucléaire : les Français sous-informés mais conscients du risque, selon un sondage

Energie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Selon un sondage CSA publié lundi 26 mars par l'ONG écologiste Greenpeace, les Français sont 80 % à penser que leur pays est "trop dépendant" de l'énergie nucléaire et qu'il devrait diversifier ses sources d'énergie. 54 %  des sondés pensent qu'on pourrait "se passer du nucléaire" en développant les renouvelables et les économies d'énergie, alors que le président candidat Nicolas Sarkozy a affirmé hier sa volonté de "défendre le nucléaire et défendre EDF" devant les salariés de la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher).

Deux tiers des Français (67%) estiment qu'un accident nucléaire "aussi grave" que celui de Fukushima, il ya un an au Japon, pourrait survenir en France. Les sondés sont toutefois partagés sur le fait de savoir si les centrales sont plus sûres dans l'Hexagone qu'ailleurs : 48% estiment que oui et 48% pensent que non. Plus des 3/4 (76%) pensent néanmoins que le vieillissement des centrales françaises accroît ce risque d'accident nucléaire. Enfin, 88 % des sondés disent n'être pas "suffisamment informés des mesures" à prendre dans un cas pareil.

"La majorité des Français savent que rien ne nous oblige à rester enfermés dans le nucléaire ad vitam aeternam", a déclaré Karine Gavand, chargée des questions politiques pour Greenpeace France.

Réactions6 réactions à cet article

 

88% des Français se disent mal informés sur le nucléaire et pourtant ils émettent un avis. Surprenant !

André | 28 mars 2012 à 09h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@André

Eh oui c'est tout le pb du discours antinucléaire en France Aujourd'hui...Et même plus largement, sur le pb climato-énergétique

AtomicBoy44 | 29 mars 2012 à 04h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Apprenez à lire, André ! 88% des français se disent mal informés, non sur le nucléaire, mais sur la conduite à tenir en cas de problème, ce qui n'est pas pareil.
Ils ont toute légitimité pour donner un avis sur l’intérêt de cette technique par rapport à ses inconvénients et aux risques encourus.
Et de le faire savoir lors des prochaines élections.

FH | 29 mars 2012 à 17h06
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Arf, en matière d'énergie, lors des prochaines élections, nous allons surtout voir de la démagogie de l'émotion...
Comme le dit Olivier Appert dans une interview pour SIa Conseil :
"Après Fukushima, nous n’avons pas décidé d’arrêter le nucléaire, mais nous avons décidé de regarder la sécurité et les coûts. Il y a plusieurs débats en cours sur le devenir du nucléaire, essayons d’avoir une approche un peu plus rationnelle et un peu moins émotionnelle."

AtomicBoy44 | 29 mars 2012 à 18h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

100% des irradiés ont tenté le diable.Mais comment raisonnés les fous, peine perdue.

T137 | 30 mars 2012 à 00h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@T137
Votre récupération du slogan de la FDJ est moyenne. Tout le monde sait ce qu'est un gagnant, mais qui sait ce que veut dire irradiation ? Et radiation tout court ?
Qu'est-ce que vous appelez un "irradié" ? Pour votre information, les travailleurs du nucléaire en France reçoivent 20m Sv/an. Après il y a aussi le vol en avion, les radiothérapies, les radiographies, la cigarette ... etc
Sont-ils des irradiés pour vous ?

AtomicBoy44 | 30 mars 2012 à 21h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Collecteur d'huile usagée 1 000 litres R1000 MANERGO