Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nucléaire : la sûreté des réacteurs prolongés au-delà de 40 ans ne sera pas au niveau promis, selon Greenpeace

Greenpeace estime que la sûreté des réacteurs de 900 MW prolongés au-delà de 40 ans ne sera pas au niveau de celle de l'EPR. L'association pointe des problèmes techniques, ainsi que les difficultés auxquelles font face l'ASN, EDF et la filière nucléaire.

Risques  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 3.239.51.78
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Nucléaire : la sûreté des réacteurs prolongés au-delà de 40 ans ne sera pas au niveau promis, selon Greenpeace
Alors que la consultation publique sur les prescriptions de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) concernant les conditions de fonctionnement des réacteurs nucléaires de 900 mégawatts (MW) au-delà de 40 ans vient d'être prolongée jusqu'au 22 janvier, Greenpeace exprime ses doutes sur le niveau de sûreté atteint à l'issue du processus. Dans l'esprit, la prolongation de leur durée de fonctionnement doit permettre de rehausser leur sûreté au niveau de celle des réacteurs les plus récents, les EPR....

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager