En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nuisances aériennes : des élus et associations franciliens attaquent les mesures prises par NKM

Transport  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

"Une vingtaine d'élus et d'associations franciliens vont déposer plusieurs recours en justice contre de nouvelles mesures visant à limiter les nuisances aériennes, entrées en vigueur le 17 novembre", rapporte l'AFP.

Les plaignants entendent déposer deux types de recours devant le Conseil d'Etat. Ils comptent tout d'abord déposer un référé-suspension, pour obtenir la suspension rapide de l'arrêté ministériel. Parallèlement, ils vont déposer des recours au fond.

Un projet scélérat

"Pas de concertation, pas de réduction des nuisances sonores, davantage de pollution due à l'allongement des trajectoires", déplorent les associations et élus de tous bords et de différents départements d'Ile-de-France qui qualifient de "scélérat" le projet présenté par Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, le 10 novembre à Groslay (Val d'Oise).

"Il n'y a pas de différence de bruit entre un avion qui survole à 1.200 m et un avion qui survole à 900 m, c'est pratiquement imperceptible", a déploré Philippe Houbart, président du Collectif inter-associatif du refus des nuisances aériennes (Cirena), en référence au relèvement de 300 mètres de l'altitude d'amorce de la descente des avions à l'approche de la région parisienne.

Pire, Philippe Houbart estime que des centaines de milliers de personnes supplémentaires sont concernées par les nuisances aériennes en Ile-de-France depuis la mise en œuvre des mesures.

Réactions3 réactions à cet article

 

Bonjour,
Je me permet de vous ecrire car j'habite a cormeilles en parisis depuis 2006 avant il y avait des avions mais bon cela n'était pas génant. Depuis leurs modifications c'est un calvaire des vaions toutes les 30 secondes en heure de pointe mon appartement se trouve dans l'axe ou tout les avions passe on est quand même a plus de 25km de l'aéroport. Dites moi que cela va changer avant de devenir fou. Deja pour moi c'est insupportable alors mais enfant de 2 ans avec le bruit sour que ça fait un avion en train attérir j'y pense même pas.

Francois | 22 février 2012 à 08h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Prière au ministre des transports actuel et futu
Je vis à Cerny , petite commune "campagnarde". Nous avons choisi de nous éloigner de Paris pour élever nos enfants dans un environnement naturel, sain et calme avec, en revanche, des difficultés quotidiennes dues à l'éloignement pour se rendre sur nos lieux de travail ou d'études dues aux conditions de transport en commun déplorables (surpopulation, retards, incidents, insécurité, agressivité voire violence) mais nous le savions et avons choisi.
Jusqu'à novembre dernier, ce stress, nous arrivions à l'évacuer le soir et le week end en retrouvant la sérénité et l'environnement sain de notre commune.
Ce répit nous est refusé de par les nuisances sonores et polluantes générées par le survol aérien incessant, donc double peine !
De plus, d'après les rapports que j'ai pu consulter, la décision de modifier les couloirs aériens a été prise sur le simple constat de chiffres ; cette mesure impacterait une moindre population,donc nous, habitants de petites communes, étant moins nombreux sommes aussi moins importants !
De plus, la nuisance sonore ressentie n'est pas celle des chiffres ! (comme la température en météo) ; dans nos communes calmes, le bruit est amplifié ! Cette mesure n'aurait même pas apporté
de soulagement réel aux riverains des aéroports ! Des solutions existent dans l'intérêt de tous, sauf des financiers qui régissent notre monde.
Par pitié,nous sommes des êtres humains, cessez de nous prendre pour des codes barres

brigitte91 | 24 mars 2012 à 13h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

J'habite un village du Vexin (parc naturel !) depuis 1998.... à 45 km de Roissy CDG.Jusqu'à 2004, silence et bon air.
Pénible en vent d'est depuis 2007. Depuis le décret NKM de novembre, insupportable à partir de 5h du matin. Roissy ouvre, debout fainéants!
Emergences sonores 15 à 35 db toutes les 5 minutes à certaines heures.Avions passant à 1000 mètres, pas à 1200 m. ou passant de 1800 m à 1000 m en descente avec sifflantes, avions en croisement des doublets nord et sud de Roissy en arrivées, atterrissages au Bourget à 750 m sous les couloirs CDG et départs plein Ouest de Roissy pleine puissance ( en même temps ) .
En vent d'Ouest mêmes départs mais passages parfois à 2200 m plein pot . Effet garanti avec un 747 pour vos amis !
Odeur de kérosene en temps de brouillard et d'anticyclone !
Bonjour les bronchites, l'asthme et les acouphènes.
Construction de 1500 logements neufs à Cergy par an , pour y faire maintenant passer les avions au dessus. C'est le Grand Ouest Parisien.
J'attends un crash majeur, cela devrait statistiquement arriver, je peux compter parfois 5 avions simultanément au dessus de mon village, peut être y aura t'il enfin une prise de conscience ?
Grenelle de l'environnement ? 2 fois moins de bruit perçu annoncé ?
27500 plaintes contre les avions (source site advocnar.fr) à ce jour.
9000 plaintes entre 2008 et fin 2010 (source site advocnar.fr).
Voilà des chiffres qui montrent le problème et le nombre de personnes impactées.

souffrezensilence | 28 mars 2012 à 12h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager