En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les industriels préférés à la qualité de l'air aux Etats-Unis

Gouvernance  |    |  Clément CyglerActu-Environnement.com

Obama félicité par les Républicains mais conspué par les associations écologistes. En effet, le président américain a retiré un projet de réglementation prévoyant des normes de qualités de l'air plus strictes. Ce projet concernait avant tout les rejets de substances à l'origine de la formation d'ozone troposphérique. Définies par l'Agence américaine de l'environnement, ces normes auraient, selon Obama, eu de lourdes répercussions sur le secteur industriel dans une période de forte incertitude économique.

Les républicains ont ainsi pesé de tous leurs poids pour faire reculer le gouvernement et repousser cette réglementation caractérisée comme une des plus nuisibles. Cité par l'AFP, les républicains et la Chambre de commerce américaine ont souligné que “la mise en place de nouvelles normes coûterait des milliards de dollars, ainsi que des emplois, alors que l'économie peine à retrouver le chemin de la croissance.”

La décision du Président a été vivement critiquée par la grande majorité des organisations écologistes. “Le Sierra Club condamne la décision de l'administration américaine de retarder des protections cruciales, attendues depuis longtemps, contre la pollution de l'air. (...) En plaçant l'intérêt des industries du charbon et du pétrole en premier, la Maison Blanche semble dire que l'air propre devra attendre”, souligne le Sierra Club dans son communiqué.

 

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…