En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Renouvelables : la France et sept Etats membres plaident pour un objectif européen pour 2030

Energie  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Lundi 6 janvier, des ONG européennes ont publié une lettre envoyée par huit ministres de l'Energie européens, dont Philippe Martin, à la Commission européenne et prônant la fixation d'un objectif européen pour les énergies renouvelables pour 2030.

Intitulée "appel pour un objectif européen d'énergie renouvelable dans le cadre de la politique climatique et énergétique de l'Union européenne pour 2030", la lettre a été adressée le 23 décembre 2013 aux commissaires en charge du climat, Connie Hedegaard, et de l'énergie, Günther Oettinger. Elle est signée par les ministres de l'Energie allemand, autrichien, belge, danois, français, irlandais, italien et portugais.

Le 22 janvier, la Commission devrait publier ses propositions pour 2030 en matière d'énergie et de climat. Pour 2030, une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40% par rapport à 1990 et une part de 30% de renouvelables dans le mix énergétique pourraient être proposées.

Une cible qui reste à définir

"Nous souhaitons mettre en lumière l'importance d'un objectif pour les énergies renouvelables pour 2030", expliquent les ministres, ajoutant qu'un tel engagement "est crucial pour instaurer la visibilité nécessaire à des investissements rentables dans des systèmes énergétiques qui renforceront le marché intérieur de l'énergie". Parmi les bénéfices attendus, figurent l'amélioration de l'indépendance énergétique de l'Union et l'amélioration du réseau électrique européen, la création d'emploi et le soutien à la croissance.

S'agissant de la cible à atteindre en 2030, aucun chiffre n'est avancé pour prolonger l'objectif de 20% pour 2020 fixé en 2008. Les "points de vue sur les modalités opérationnelles sont variés", avancent les ministres. Par ailleurs, le texte ne précise pas si l'objectif doit être contraignant et de quelle manière il pourrait être décliné pour les 28 Etats membres.

Réactions2 réactions à cet article

 

il serait bien aussi qu'ils ciblent les moyens et technologies pour y arriver ...car c'est pas avec les éoliennes intermittentes et aléatoires dans la majorité des implantations ( il y a des exceptions comme en Espagne où il bénéficient de courants d'air ascendants côté sud Pyrénées ) ...des véritable usines à gaz , coûteuses au kwh réellement produit et qui dénaturent complétement nos paysages et environnement .

carl | 09 janvier 2014 à 07h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les minorités agissent, fussent elles ONG, le citoyen paie et paiera.
Les gouvernants décident des dépenses somptuaires car ne réglant pas le problème posé.
C'est le C02? En France la production électrique émettant du C02 représente 8% de la consommation, nécessaire pour équilibrer le réseau, donc fausse piste
C'est la sortie du nucléaire? alors il faudra construire ou reconstruire des centrales au charbon ou au gaz pour fournir les nuits sans vent et plus (80% du temps d'une année)
Il y a eu une consultation (trop restreinte) le DNTE qui dit que ni les citoyens, ni les entreprises ne veulent pas payer plus cher leur énergie.
On nous propose des moulins à vent qui produisent un jour sur cinq ou des panneaux qui produisent un jour sur dix qu'il faut subventionner.
La seule possibilité pour intégrer le renouvelable c'est le le stockage de l'électricité intermittente fournie par les Enr avant tout développement même lent des machines à brasser du vent.
Par ailleurs s'il faut subventionner c'est la réduction de la consommation seule vraie source d'économie.
Arrêtons de développer des installations industrielles inutiles s'il reste de l'argent, après les économies il faut subventionner le particulier en vue de l'autoconsommation et pas les grands groupes électriciens.

ITC78 | 09 janvier 2014 à 12h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager