Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Objectif ZAN : 22 projets lauréats de l'appel à manifestation d'intérêt de l'Ademe

Aménagement  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Les ministres chargés du Logement et de la Biodiversité, ainsi que le président de l'Ademe, ont dévoilé, le 17 mars, les lauréats de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) Objectif ZAN. Il s'agit de 22 projets répartis sur dix régions, portés par des collectivités de toutes tailles et sur des territoires divers : urbains, ruraux, montagnards, comme littoraux. « Cette expérimentation vise à impulser une véritable dynamique, par le partage des connaissances et des retours d'expérience, permettant d'essaimer ensuite les actions sur d'autres territoires », indique le gouvernement.

Ces projets vont bénéficier d'un soutien technique et financier de l'Ademe, à hauteur de 1,8 million d'euros. L'Agence de la transition énergétique est accompagnée d'une assistance à maîtrise d'ouvrage pluridisciplinaire constituée de CDC Biodiversité, du Cerema et de la Scet, filiale de la Caisse des dépôts. L'accompagnement des lauréats portera, tout d'abord, sur la réalisation des études nécessaires à l'élaboration d'une trajectoire zéro artificialisation nette (ZAN) et son intégration dans les divers plans et documents d'urbanisme : Sraddet, Scot, PLUi. Le soutien portera aussi sur la réalisation d'études préalables à la mise en œuvre de projets d'aménagement (reconversion de friches, renaturation, densification) contribuant à cette trajectoire. L'Ademe accompagnera également des actions de sensibilisation et de formation des acteurs des territoires lauréats.

   
Carte des 22 lauréats © Ademe
 
   
Cette expérimentation s'articule avec d'autres dispositifs et initiatives, tels que les Ateliers des territoires, le Fonds friches, ou les territoires pilotes de sobriété foncière portés par l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et le Plan urbanisme construction architecture (Puca).

L'objectif ZAN, apparu dans le Plan biodiversité présenté par Nicolas Hulot en juillet 2018, figure aujourd'hui dans la loi Climat et résilience promulguée en août 2021. Cette dernière fixe deux échéances : une division par deux du rythme de consommation des sols d'ici à 2030, puis l'objectif ZAN, à l'échéance 2050.

Réactions1 réaction à cet article

 

Il y a une manière très simple de ne plus artificialiser: réorienter les embauches vers une réindustrialisation du pays et redévelopper la recherche. Eh oui! quand plus personne ne peut travailler dans l'industrie , faute d'entreprises (sauf ceux qui sont suffisamment intelligents pour obtenir des diplômes de grandes écoles et apprécient d'aller dans l'armement, l'aviation, la bagnole ou le nucléaire) il reste peu de choix: le tourisme , la restauration et le bâtiment. Et comme il faut bien occuper les foules, surtout celles qui n'ont pas la fibre entrepreneuriale...les gouvernements successifs (et particulièrement celui de Macron) ont décidé de bétonner tout le territoire et tous les prétextes sont bons , même si les besoins ne sont pas si évidents. Et puis il y a tellement d'argent à blanchir! Et le bâtiment est une gigantesque lessiveuse. Tandis que si on rapatriait les industries...les friches industrielles pourraient avoir un avenir et la population aussi , autre que de sortir du sol des tonnes toujours plus monstrueuses de béton.

gaïa94 | 30 mars 2022 à 17h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Barrière anti-inondation ESH/LN 2 L'eau Protection