En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Renouvelables électriques : Observ'ER et la FNCCR présentent leur baromètre annuel

Observ'ER publie son baromètre annuel des énergies renouvelables électriques. Le document, rédigé avec la FNCCR et l'Ademe, présente de nombreuses données régionales. Il fait notamment le point sur l'atteinte des principaux objectifs pour 2020.

Energie  |    |  Philippe ColletActu-Environnement.com

Ce mardi 9 janvier, Observ'ER publie son huitième Baromètre des énergies renouvelables électriques en France. L'année 2017 a été marquée par une "bonne dynamique", estime l'organisme qui indique que les puissances raccordées dépassent dorénavant les 49 gigawatts (GW), pour une production de l'ordre de 22% de la consommation électrique française. Il confirme aussi les grandes tendances enregistrées en cours d'année par la plupart des acteurs du secteur : l'éolien devrait réaliser sa meilleure année en matière de puissances raccordées et l'autoconsommation photovoltaïque prend son essor.

Au-delà des chiffres nationaux, qui ne prennent en compte que les trois premiers trimestres de 2017, le document propose surtout un panorama régional des filières renouvelables électriques en France réalisé en partenariat avec la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR). Ce panorama régional est complété par des fiches régionales.

Peu de changements dans les classements régionaux

Sur le plan régional, le trio de tête en terme de puissance installée reste inchangé : Auvergne-Rhône-Alpes (13.007 MW, plus 86 MW sur les neuf premiers mois de 2017), Occitanie (8.410 MW, plus 241 MW) et Grand Est (6.071 MW, plus 287 MW). Toutefois, ces régions présentent des profils différents. La région Auvergne-Rhône-Alpes doit sa première place à son histoire et à la puissance de son parc de barrages hydrauliques (11.602 MW), alors que la région Grand Est doit son bon classement en grande partie à son parc éolien (3.093 MW).

A l'opposé, les régions Ile-de-France (488 MW, plus 34 MW), Normandie (989 MW, plus 74 MW) et Pays-de-la-Loire (1.282 MW, plus 62 MW) ferment la marche du classement des régions métropolitaines (hors Corse). Ce classement a légèrement évolué : en 2017, la région Bourgogne-Franche-Comté a installé 156 MW, essentiellement en éolien, laissant ainsi sa place en queue de peloton aux Pays-de-la-Loire.

Sans surprise, ces performances régionales se retrouvent aussi en terme de production. Là aussi, le rôle de l'hydroélectricité a une grande influence sur les résultats annuels. Si l'on exclut la production des barrages, explique Observ'ER, la région Grand Est arrive en tête de la production électrique renouvelable. Par ailleurs, "on observe une stagnation, voire un tassement, de la production pour un bon nombre de régions", lié à la faiblesse de la production éolienne. C'est le cas notamment des Hauts de France qui affiche une production stable alors que la région a raccordé 452 MW d'éoliennes supplémentaires en 2016.

Plus de 45% de l'objectif global des Sraddet atteints

Le baromètre dresse aussi un état des lieux des capacités régionales installées par rapport aux objectifs inscrits dans les schémas régionaux climat air énergie (Srcae), en cours d'incorporation dans les nouveaux schémas régionaux d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (Sraddet).

En terme d'éolien, 45% de l'objectif global pour 2020 découlant de l'ensemble des Srcae est réalisé. Les trois régions les plus ambitieuses ont atteint entre 36% et 72% de leur objectif. La région Occitanie a raccordé 1.300 MW (pour un objectif de 3.600 MW), la région Grand Est a installé 3.093 MW (objectif de 4.470 MW) et les Hauts de France disposent de 2.990 MW (objectif de 4.150 MW). La région Provence-Alpes-Côte-D'azur (Paca) ferme la marche avec seulement 11% de son objectif atteint (50 MW raccordé pour 545 attendu en 2020).

Globalement, l'avancement des régions en terme de photovoltaïque est similaire : 47% de l'objectif global pour 2020 est atteint. Toutefois, les régions les plus ambitieuses ont moins progressé que dans le domaine éolien : la région Auvergne-Rhône-Alpes n'a réalisé que 29% de son objectif (745 MW installés pour un objectif 2020 de 2580 MW), l'Occitanie a atteint 52% du sien (1.575 MW sur 3.000 MW) et la Nouvelle Aquitaine 66% (1.871 MW sur 2.848 MW).

Des besoins en raccordement disparates

Reste enfin l'évolution de la capacité d'accueil des énergies renouvelables sur les réseaux électriques. Le baromètre Observ'ER présente l'évolution des capacités d'accueil planifiées à l'horizon 2020 dans le cadre des schémas régionaux de raccordement au réseau des énergies renouvelables (S3REnR). La capacité réservée pour le développement des renouvelables d'ici à 2020 se base sur les anciennes régions administratives. Elle varie de 471 MW en Alsace à 3.274 MW en Rhône-Alpes. Quant au coût, il varie de 0 euro par MW en Alsace, à 69.850 euros par MW en Picardie.

Le baromètre explique ces importantes disparités régionales par les écarts de capacités d'accueil initiales du réseau local et d'ambitions de développement des renouvelables dans les Srcae. "Ainsi, en Alsace, les travaux de concertation lors de l'établissement du S3REnR ont permis de proposer un schéma sans investissement sur le réseau dans le périmètre de mutualisation tout en maintenant des distances de raccordement acceptables pour les futurs sites", explique le baromètre. La région Midi-Pyrénées devra faire l'objet de lourds investissements (153 millions d'euros) pour accueillir les 1.600 MW planifiés à l'horizon 2020.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…