En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les offres d'électricité verte sont-elles crédibles ?

Le nombre de fournisseurs d'électricité proposant des offres vertes a augmenté ces dernières années. La hausse de la production des énergies renouvelables ne l'explique pas. En réalité ces offres sont, pour la plupart, décorrélées de la production locale.

Plateau-TV  |  Energie  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Actu-Environnement Le Mensuel N°390 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°390
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Aujourd'hui, une vingtaine de fournisseurs d'électricité promettent de fournir une électricité verte, parfois à des prix très concurrentiels par rapport aux tarifs régulés. Pourtant, la production des énergies renouvelables, en France, ne couvre pour l'instant que 22,7 % de la consommation des Français. Alors, comment les fournisseurs peuvent-ils répondre à la demande ? Grâce aux garanties d'origine, ce produit dérivé du marché européen de l'électricité.

En réalité, derrière ces offres vertes se cachent des modèles économiques très variés qui n'ont pour certains, aucun lien avec le développement local des énergies renouvelables. Certaines offres bénéficient directement aux producteurs d'énergie mais elles ne sont pas nombreuses. Greenpeace et l'Ademe les ont décortiquées. Alors, sont-elles crédibles ?

Autant de questions que Florence Roussel, rédactrice en chef d'Actu-Environnement, a posé à ses invités :

Fabrice Boissier Directeur général de l'Ademe
Emmanuel Soulias Directeur général d'Enercoop

Réactions3 réactions à cet article

 

“La production des énergies renouvelables, en France, ne couvre pour l'instant que 22,7 % de la consommation des Français ». Voyons cela. Voici les parts de production d’électricité en 2018 (source: bilan 2018, RTE : https://www.rte-france.com/sites/default/files/be_pdf_2018v3.pdf).
Eolien : 5,1%
Solaire : 1,9%
S/Total EnR intermittentes : 7%
Agroénergie : 1,8%
S/Total : 8,8%
Hydraulique : 12,5%
Total général : 21,3%u

Le chiffre de 22,7% est à peu près le bon, mais seulement si l’agroénergie et l’hydraulique sont intégrées. La part de production des EnR seules n’est que de 7%. Je n’aime pas trop cet amalgame, EnR + agroénergie + hydraulique, car cela donne des informations biaisées aux citoyens.

jipebe29 | 25 mars 2019 à 12h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'électricité "verte" confine à l'escroquerie avec ses produits dérivés dignes des produits virtuels inventés par les financiers.
Exemple : les "garanties d'origine" basées sur la production d'énergie renouvelable, avec une validité de un an.
Le choix d'une telle durée pourrait surprendre quand on sait que le réseau est géré en temps réel, et que toute production injectée est immédiatement consommée. Mais il y a bien une raison. En effet, dès qu'on sort de cette réalité physique on entre dans un monde virtuel où on peut vendre en hiver de l'énergie "verte" produite en été et alors consommée depuis longtemps puisque le certificat est valable un an. Cette durée permet tous les tripatouillages destinés à tromper le consommateur.
Comme si on disait à la population dont l'eau potable vient du Rhône qu'il boit la belle eau des sources des Alpes
(et doit donc la payer plus chère).
Ce qui fait la qualité de l'eau est sa pureté, ce qui fait la qualité de l'électricité est sa disponibilité pour répondre à un vrai besoin (pas en été!),
ainsi que les conditions de sa production respectueuse de l'environnement.
Et la meilleure énergie est celle qu'on ne gaspille pas.

Butimage | 25 mars 2019 à 16h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il y a un début à tout, il me semble que ces énergies ont un avenir certain ADEME et tous les acteurs opérant dans les ENR font des efforts extraordinaires pour maintenir la cadence aussi améliorer le taux de production dans les différentes énergies nouvelles .

WEEE/bentriki | 21 avril 2019 à 17h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager