Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Inf'OGM lance un moteur de recherche des autorisations d'OGM dans l'Union européenne

Gouvernance  |    |  Philippe Collet

Inf'OGM vient de créer un moteur de recherche qui recense les autorisations accordées, ou en cours de validation, dans l'Union européenne. L'objectif est de "pallier [le] manque d'information sur la multitude et complexité des différentes autorisations", indique l'association. Le moteur propose des informations selon le type de plante, l'entreprise, la nature de la modification génétique, la procédure d'autorisation et la nature de la demande d'autorisation. Il est ainsi possible de connaître, par exemple, l'ensemble des OGM autorisés dans l'Union pour une plante donnée.

Info'OGM rappelle qu' "actuellement, 39 plantes génétiquement modifiées sont autorisées commercialement dans l'UE (tous types d'autorisation confondus : à destination de l'alimentation animale et humaine, et/ou pour l'importation et/ou pour la culture commerciale) et 66 sont en attente d'autorisation."

Les OGM autorisés ont fait l'objet d'une évaluation préalable par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avant d'être validée en comitologie. "Aucune centralisation des informations ne permet un suivi de ces procédures d'autorisation, en cours ou abouties", estime l'association.

Fin septembre, l'eurodéputé José Bové (Europe Ecologie) avait révélé que Diana Banati, présidente depuis 2008 du conseil d'administration de EFSA, est également membre du conseil d'administration de l'International Life Sciences Institute (ILSI), une association regroupant 400 industriels de l'agroalimentaire dont Monsanto, Syngenta, Dupont, Nestlé et Kraft Foods. José Bové considérait que cela constituait un conflit d'intérêt.

A l'occasion de la réélection de Diana Banati à la tête de l'Autorité en octobre, l'EFSA a lançé un audit externe afin d'évaluer la qualité scientifique de ses évaluations. Enfin, le 12 novembre l'Autorité a publié une mise à jour du document d'orientation traitant de l'évaluation des risques environnementaux des OGM, qui sert de base aux procédures d'autorisation.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]