En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

OGM : léger retrait des surfaces cultivées dans le monde en 2015

Les cultures génétiquement modifiées ont légèrement diminué en 2015. Elles sont présentes dans 28 pays, essentiellement dans l'hémisphère sud. Le Vietnam fait son entrée sur ce marché, tandis que Cuba en sort.

Infographie  |  Agroécologie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
OGM : léger retrait des surfaces cultivées dans le monde en 2015

En 2015, les surfaces cultivées avec des organismes génétiquement modifiés (OGM) ont diminué, passant de 181,5 millions d'hectares à 179,7 Mha en un an. Selon le rapport annuel du service international pour l'acquisition d'applications biotechnologiques (Isaaa), 18 millions d'agriculteurs, de 28 pays, cultivaient des OGM en 2015. Le Vietnam fait son entrée sur ce marché avec du maïs GM. Cuba a en revanche arrêté ses cultures de maïs transgénique.

Les plus grands producteurs d'OGM restent les Etats-Unis, le Brésil, l'Argentine, l'Inde et le Canada. Mais dans ces pays, les évolutions sont différentes : les Etats-Unis ont vu leurs surfaces cultivées en OGM diminuer de 2 Mha, tandis que le Brésil a vu ses surfaces augmenter de 2 Mha. Les Etats-Unis restent néanmoins les plus gros producteurs d'OGM, et de loin, avec près de 71 Mha de surfaces cultivées.

En Europe, cinq pays continuent à cultiver du maïs génétiquement modifié : l'Espagne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie et la Slovaquie.

L'Afrique (Burkina Faso, Soudan, Afrique du Sud) et l'Asie du Sud (Inde, Pakistan, Birmanie) produisent en majorité du coton génétiquement modifié. Mais en 2016, les producteurs burkinabés ont annoncé qu'ils poursuivaient Monsanto pour la mauvaise qualité du coton GM. Cette culture devrait être arrêtée d'ici 2018.

Le Bangladesh est le seul à cultiver des aubergines Bt tandis que la Chine innove avec du peuplier génétiquement modifié. Elle a en revanche arrêté la culture des tomates et piments doux GM. Sans surprise, le continent américain cultive surtout du maïs et du soja, même si le coton et le colza GM se font aussi une belle place.

Bientôt des animaux GM sur le marché américain

A noter : les Etats-Unis ont approuvé en novembre 2015, pour la première fois, la production d'animaux génétiquement modifiés pour la consommation humaine (saumon à croissance rapide). Ce produit devrait entrer dans la chaîne alimentaire avant 2018, estime l'Isaaa. Un poulet GM a également été approuvé, mais uniquement pour soigner une maladie rare.

Réactions2 réactions à cet article

 

Bonjour,

n'a-t-on aucune information sur les -50% au Mexique et les +40% en Australie ?

Au plaisir

bIBU | 28 septembre 2016 à 10h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,

Selon l'Isaaa, l'Australie a fortement augmenté ses plantations de colza et, dans une moindre mesure, de coton génétiquement modifiés. Pour le Mexique, l'explication n'est pas donnée.

Sophie Fabrégat Sophie Fabrégat
03 octobre 2016 à 17h37
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

A lire aussi