En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

OGM : l'EFSA juge le maïs MON810 sans risques

Agroécologie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Selon l'AFP, dans un avis rendu public le 30 juin, l'autorité européenne de la sécurité alimentaire (EFSA) a jugé la culture du maïs génétiquement modifié MON810 de la firme Monsanto ''sans risques pour la santé et l'environnement'' alors que six pays européens (l'Allemagne, la France, la Grèce, l'Autriche, la Hongrie et le Luxembourg) ont choisi de suspendre la culture de cette variété de maïs au nom du principe de précaution.

Les experts en OGM de l'EFSA ont conclu que le maïs 810 est sans risques pour la santé humaine et animale et ne constitue pas une menace pour l'environnement, si des mesures appropriées sont prises pour éviter une contamination des lépidoptères, précise l'avis de l'EFSA.

Cet avis doit permettre à la Commission européenne de proposer aux Etats membres le renouvellement de l'autorisation accordée en 1998 pour l'importation et la culture du MON 810. La décision reviendra toutefois aux Etats membres, qui devront se prononcer par un vote à la majorité qualifiée.

Les ONG dénoncent l'avis de l'EFSA

Dans un communiqué, l'organisation environnementale Greenpeace qui a qualifié d' ''absurde'' le feu vert de l'EFSA, a annoncé hier un '''nouveau clash'' entre la Commission et les Etats membres.

Une fois de plus, l'EFSA se voile la face et choisit d'ignorer les preuves scientifiques relatives aux effets négatifs sur l'environnement de ce maïs pesticide. Ceci est d'autant plus grave que la Commission européenne, bien loin d'assurer son rôle de gestionnaire des risques et de prendre en compte l'incertitude scientifique, ne se base que sur l'avis de cette seule agence !, a dénoncé Rachel Dujardin, chargée de campagne OGM pour Greenpeace France.

L'organisation a recommandé de refuser l'autorisation des semences génétiquement modifiées tant que le processus d'évaluation des risques ne sera pas amélioré. Aucun OGM ne devrait être autorisé tant que leur système d'évaluation n'a été entièrement revu et que l'EFSA est dans l'incapacité d'en évaluer correctement les risques, a conclu l'organisation.

Pour Lylian Le Goff, en charge du dossier OGM pour France Nature Environnement, l'EFSA vient dans cet avis de franchir la ligne rouge (...) en totale contradiction avec les règles élémentaires du raisonnement scientifique et en donnant priorité à la firme Monsanto avant de le rendre public.

FNE appelle à revoir le fonctionnement de l'EFSA et la validité de ses avis, ainsi qu' à une profonde réforme portant sur la sélection des experts, les protocoles d'évaluation des risques environnementaux et sanitaires tenant compte notamment des liens étroits entre OGM et pesticides.

Réactions2 réactions à cet article

 
chlordecone, OGM tout le même panier

Honte à ceux qui ont avalisé cette décision, leurs noms devraient être rendu public, à quand des procès pour crime contre l'humanité pour des gens pareils et ces industries qui les corrompent pour mieux vendre leurs pesticides qui détruisent inexorablement l'environnement !!!

vb | 01 juillet 2009 à 19h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 
EFSA : comment se contredire

"Les experts en OGM de l'EFSA ont conclu que le maïs 810 est sans risques pour la santé humaine". Si vous vous rendez sur le site de l'EFSA, vous trouverez un article daté du 29 juillet 2010 qui dit, je cite : "Les aliments GM pourraient contenir certaines quantités de protéines nouvelles ou existantes susceptibles de provoquer des allergies alimentaires chez l’homme et chez l’animal. C’est pourquoi la législation de l’UE requiert que l’allergénicité des OGM et des aliments qui en sont dérivés soit évaluée avant que ces produits ne soient mis sur le marché". Alors ? C'est quoi leurs conclusions ?

The weasel | 29 juillet 2010 à 20h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…