Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

L'OID publie un guide pour adapter les bâtiments au changement climatique

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

L'Observatoire de l'immobilier durable (OID) publie un guide pour accompagner les acteurs de l'immobilier et du bâtiment dans leurs stratégies d'adaptation au changement climatique. Ce guide « permet de présenter aux acteurs désireux d'améliorer leur résilience un panel d'actions adaptatives et de cibler rapidement les plus appropriées compte tenu des caractéristiques de leurs bâtiments et de leurs besoins », explique l'OID.

Le guide présente les dispositifs qui peuvent être mis en place pour améliorer la résilience des bâtiments face aux aléas inondations, submersions marines, vagues de chaleur, sécheresses et retraits gonflement des argiles ou encore tempêtes, feux de forêt et hausse des températures. Ce document aborde les impacts et les bénéfices de l'action adaptative, des conseils pour sa mise en œuvre ainsi que les éventuels freins et leviers, qu'ils soient normatifs, réglementaires, techniques, etc. Figure aussi son niveau de coûts (faible, moyen, élevé) pour chaque action.

Afin d'accompagner les acteurs de l'immobilier dans ce processus d'adaptation, l'OID a développé la plateforme « Bat-adapt ». Un outil qui aide à réaliser un diagnostic de vulnérabilité des bâtiments face aux aléas climatiques.

Réactions1 réaction à cet article

 

Plus aucune construction à moins de 300 m de l'estran, et on démolit ce qui est entre les deux, donc submersion éliminée, réduction de pollution pluviale égoûts en mélange, retour de la nature sauvage des années 50.
Destruction de bâtiments dans les zones humides (écologie).
Par contre instabilité argileuse sans doute à minima une base bien ceinturée effet tour de Pise mais modérée.
Ou alors faluner la glaise, il en faut peu et ça marche.
Fin des cîtés 8,12 étages, il faudra dans 30 ans les démolir, autant ne plus jamais les construire. (fin de la richesse indue des promoteurs)
Peut être envisager l'habitat à l'Américaine (chaînes 23, 24 des pavillons déplaçables, pas besoin de démolir construire, un plein de carburant et on économise moult tonnes de co2.
Le bonheur de toujours être chez-soi. Société heureuse.
Isolation? hum!, ça va se finir par des climatisations donc ce qui est gagné l'hiver est perdu l'été, trouver d'autres méthodes de chauffage, cogénération, solaire à stockage etc.

pemmore | 06 avril 2021 à 10h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Améliorez la performance énergétique des bâtiments tertiaires & industriels Energis