En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Ondes électromagnétiques : le principe Alara bientôt inscrit dans le droit des télécommunications ?

Risques  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Le député François Brottes, qui préside la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, a confié au nouveau Conseil national du numérique (CNN) le soin de mener avant l'été une réflexion sur l'introduction du principe Alara dans le droit des télécommunications. Cette mission a été confiée au président du CNN, Benoît Thieulin, à l'occasion de son audition par la commission le 26 février dernier.

Le principe Alara, acronyme anglais de "As low as reasonably achievable", signifie "aussi bas que raisonnablement possible". Le député rappelle qu'il avait suggéré cette "adaptation" du principe lors du débat sur la proposition de loi relative aux ondes électromagnétiques déposée par la députée Laurence Abeille. Ce texte visait à appliquer le principe de précaution aux risques résultant des ondes électromagnétiques. Mais la proposition de loi avait fait l'objet, le 31 janvier dernier, d'une motion de renvoi en commission par l'Assemblée, équivalant à un quasi-abandon.

Réactions6 réactions à cet article

 

Encore une « mission » – forcément génératrice de coûts pour l'État et donc la société française – pour, éventuellement mais sans aucun doute – ce genre de démarche plaisant toujours à des parlementaires désireux de plaire à la frange hypocondriaque et neurasthénique de la société française – inscrire dans le droit des télécommunications – donc pour adopter une loi, ce que les parlementaires adorent aussi, surtout si elle est stupide – un principe qui, d'une part, va de soi et, d'autre part, peut très bien être convenu avec des opérateurs somme toute peu nombreux.

Désolé pour la longueur et la complexité de la phrase.

Je résume : encore une con...

Comme on risque de me tomber dessus : je n'ai rien contre le principe, mais la démarche.

Wackes Seppi | 04 mars 2013 à 18h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le lobbying des industriels , on s' en fout des consommateurs , et la santé publique ?

bautzen | 05 mars 2013 à 05h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quand 1 député fait 1 loi dans le sens des consommateurs , ça donne rien , des lobbyistes , ils sont 2 partout , au parlement européen

bautzen | 05 mars 2013 à 15h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Assez de ces technocrates irresponsables de BRUXELLE

FIRMINOU | 05 mars 2013 à 18h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quand on a ces craintes sur les émissions des téléphones portables il faut mettre en perspective les (dizaines de) millions d'utilisateurs et le fait que pour le moment on n'ait pas encore pu établir un lien CERTAIN entre des troubles et le téléphone portable.
Quant au problèmes des antennes, en admettant qu'il existe, il faut faire un parallèle (pour comprendre la solution) avec un projecteur: quand il est devant vous vous êtes éblouis, s'il est assez haut au dessus vous ne l'êtes plus. Souvent, en ville les antennes sont posées sur les toits et donc les habitant qui sont en face sont traversés par toute la puissance présente à cet endroit. Placée franchement plus haut le problème n'existerai plus.
Maintenant pour le WIFI et Bluetooth la longeur d'onde employée est malheureusement celle des fours à micro-ondes: donc "ça chauffe l'eau"
La puissance des bluetooth est trés faible. Mais pour le WIFI elle est nettement plus forte (mais rien à voir avec celle d'un four!!!). Pour la WIFI il est bon d'éviter la proximité des antennes, SEULEMENT SI vous vous inquiètez.
L'influence des ondes radios varie énormément suivant leur fréquence, puis leur puissance.
Dans le choix des ondes pour le téléphone on a veillé à ce qu'elles ne posent pas de problèmes: c'est pour ça qu'il est si difficile de cerner leur effet sur l'homme.

ami9327 | 06 mars 2013 à 12h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les technocrates à Bruxelles , la majorité appartient aux conservateurs , et dans conservateurs , y' a conserve , ils se conservent très bien , ceux-ci , à grands coups 2 subventions , quand les peuples auront compris , ça sera trop tard , moi , j' ai pigé , mais j' suis tout seul , je me tue à vous le dire , mais j' arrête , c' est sûr , allez , bonne Année.

bautzen | 06 mars 2013 à 15h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager