Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les indiens isolés d'Amérique du Sud demandent à l'Unesco d'intervenir contre la déforestation

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Selon l'organisation mondiale de soutien aux peuples indigènes ''Survival'', les indiens isolés d'Amérique du Sud ont demandé à l'Organisation des Nations Unies pour l'Education, la Science et la Culture (Unesco) d'intervenir contre la destruction des forêts au sein d'une réserve de biosphère, a annoncé le 7 décembre l'association.

Le territoire des Indiens ''Ayoreo-Totobiegosode'' se situe dans une réserve de biosphère de l'Unesco au Paraguay, créée en 2005 qui abrite ''les derniers Indiens isolés d'Amérique du Sud en dehors du bassin amazonien''.

Mais selon l'ONG Survival, la réserve Biosphère est menacée par les bulldozers d'éleveurs brésiliens qui auraient déjà déboisé ''des milliers d'hectares (…) pour y paître leur bétail pour la production de viande de boucherie'', a alerté Survival qui accuse la compagnie brésilienne Yaguarete Pora S.A alors que le gouvernement brésilien aurait retiré sa licence d'exploitation à la firme.

Dans un communiqué adressé au ministre des affaires étrangères paraguayen, l'OPIT, l'organisation des Indiens totobiegosode, a appelé les hauts responsables de l'Unesco à venir constater ''de leurs propres yeux'' la ''destruction illégale'' de leur territoire traditionnel. ''Nous pensions que la création de la réserve de biosphère aurait permis de préserver la forêt où vivent nos parents isolés. Ce n'est pas le cas. [La déforestation] détruit notre environnement et fait fuir le gibier dont nous avons besoin pour survivre'', a déploré l'OPIT.

Pour Stephen Corry, directeur de Survival International, ''l'Unesco manque à son devoir envers l'une des dernières tribus isolées du monde''. L'ONG l'exhorte ''à prendre les mesures nécessaires pour mettre un terme à la déforestation du territoire des Totobiegosode avant qu'une grande partie de la réserve de biosphère ne disparaisse à jamais''.

Réactions1 réaction à cet article

 
C'est une guerre contre une population sans défen.

l'UNESCO doit demander une intervention de l'ONU pour protéger ce territoire
il doit être protéger à tous pris pour ces ecosystème et une population sans défense

Bertsch Claude | 08 décembre 2009 à 10h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RiverSurveyor : profileur acoustique pour la mesure de débits en rivières Xylem Analytics France