Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les opposants à l'éolien sont bruyants, mais plus que minoritaires…

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Plus de trois quarts des Français, et même des riverains de parcs éolien, auraient une image positive de cette énergie. C'est ce que révèle un sondage réalisé par l'Institut français d'opinion publique (Ifop) à la demande de la fédération France Energie Eolienne et présenté le 14 septembre lors du colloque national éolien. "Ces résultats sont surprenants, en décalage complet avec le bruit de fond et d'opposition que l'on entend", analyse Jérôme Fouquet, directeur du département opinion de l'Ifop.

Ainsi, même lorsqu'ils habitent dans une commune située à moins de 1.000 mètres d'un parc, 49% des interviewés ont une très bonne image de l'éolien, 26% une bonne image. Ils ne sont que 7% à avoir une très mauvaise image de cette énergie. Ces chiffres sont très proches de ceux constatés auprès du grand public : 45% ont une très bonne image, 32% une bonne image et 7% une très mauvaise image…

Interrogés sur leur réaction lorsqu'ils ont appris la construction de turbines à proximité de chez eux, 44% des interviewés se sont dit indifférents, 34% sereins et 8% enthousiastes. Ces deux dernières réponses obtiennent de bien meilleurs scores chez ceux qui ont reçu de l'information en amont du projet (respectivement 48% et 8%). 8% se sont dit énervés, agacés et 2% stressés et angoissés.

Ceux qui se disent contrariés redoutent avant tout les nuisances, notamment visuelles, et la dépréciation de leur bien immobilier liée à l'implantation d'un parc à proximité. Ils connaissent le phénomène Nimby ("not in my backyard"), estimant que d'autres profitent de la production électrique alors qu'eux subissent les inconvénients.

Réactions1 réaction à cet article

 

A ce sondage on peut opposer le fait que la plupart des projets font naître des associations de personnes défendant les paysages qui les environnent et les Commissions de sites (CDNPS) se rangent le plus souvent à leurs arguments.Tout comme les Architectes des bâtiments de France .
.
Cette opposition est bien connue ,et redoutée des promoteurs qui ont fait repousser la proposition d'écarter les éoliennes de 10 Km des monuments historiques en co-visibilité .
Alors qu' en Bavière une éolienne doit être éloignée des habitations de 10 fois sa hauteur . Les machines actuelles atteignant 150 m. il n'est pas logique d'en rester à un écart de 500 m. qui correspondait aux éoliennes de 50 m.

sirius | 16 septembre 2016 à 19h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Eolien : évaluez la faisabilité de votre projet VDN GROUP