Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Fessenheim : la CGT va attaquer la nomination de Francis Rol-Tanguy devant le Conseil d'Etat

Energie  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Jeudi 24 janvier, des salariés de la filière nucléaire ont manifesté devant la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin) "pour la défense de l'outil industriel dont ils ont la responsabilité", indique la CGT, précisant qu'"ils contestent la fermeture anticipée de la centrale de Fessenheim, sans justification technique, environnementale ou sociale et en dépit des autorisations de fonctionnement accordées par l'Autorité de sûreté". En marge de la manifestation, le syndicat a annoncé qu'il allait contester devant le Conseil d'Etat la décision du gouvernement de fermer l'établissement d'ici fin 2016, rapporte l'AFP.

Concrètement, la CGT va déposer, le 8 février, un recours au Conseil d'Etat contre la nomination du délégué interministériel chargé de la fermeture du site, a annoncé Virginie Gensel-Imbrecht, secrétaire générale de la fédération nationale de l'énergie au sein de la CGT. "Nous n'avons rien contre lui à titre personnel", a-t-elle expliqué, ajoutant que "ce décret de nomination, pris en décembre, est le seul document par lequel le gouvernement a officialisé sa volonté de fermer la centrale, une promesse du président François Hollande".

Réactions9 réactions à cet article

 

L'exploitation de cette centrale ne pouvant être mise en cause ni pour des raisons économiques ni pour des raisons environnementales, il appartient à l'ASN et à personne d'autre de décider si elle peut ou non, sur la base des seules conditions de sécurité ou non rester en activité

jules 1932 | 25 janvier 2013 à 20h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il appartient à l'IRSN et à personne d'autres etc...

Ah ah ah ! à verser au petit florilège de la langue de bois des bénéficiaires de l'arrosage nucléaire dans le cadre de l'alliance d'après seconde guerre mondiale PC GAULLISTES ; dont ce florilège n'est que la prolongation de la disparition... Ce qui était logique en 1946, jusqu'à l'orée des années 70, ne l'est plus aujourd'hui à la lumière de la réalité des risques lorsqu'ils surviennent et d'autres options ; n'en déplaise à celui dont je critique le propos ; la décision est politique, et jusqu'à nouvelle ordre, par le peuple ; ou ses représentants ; pour mémoire le soviet des origines était une culture de décision de proximité, formation non sans analogie avec la culture des premières communautés chrétiennes des catacombes... Donc adorateurs du veau d'or, gardez l'or (enfin pas trop tout de même...), mais changez de veau ou de poule ; ils sont dangereux. C'est le propos public même de Lauvergeon, ou les conclusions de structures propsectives, y compris chez AREVA ENR;

Théo Allan Dulles | 30 janvier 2013 à 11h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

@Théo Allan Dulles
" d'autres options "

Lesquelles?

corrector | 01 février 2013 à 05h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cher Corrector, chers tous,vous serez d'autant plus convaincu que vous l'aurez trouvé vous-même. La question ne se limite pas à la fourniture d'électricité, mais à la problématique énergétique de dépendance, à l'origine de l'option nucléaire - ce que j'aurais fait, alors, sachant dès 1943 qu'on allait avoir des difficultés sur les gisements coloniaux - fussent-ils de pseudo départements comme l'Algérie - et que la science nucléaire, maîtrisée par gens proches du PC - permettait de résoudre en partie cette question plus celle de la souveraineté nationale par la voie militaire.
Donc intégrez tous les coûts, y compris de dépendance et de défense associés, ou, en cas d'accident (base : remboursement intégral des dommages ; chercher les voies de réduction des consommations et les gisements de production (par exemple en mer, la France à la deuxième ZEE mondiale - vents, soleil, houle, vagues, courants, chaleur, osmotique ( parait-il un grand groupe électricien aurait découragé un grand groupe vendeur d'eau maîtrisant les membranes d'aller sur cette dernière technique ; ce ne sont que des ont dit : ) ). Au fait : la Chine va sur son marché intérieur et recherche "une consommation raisonnable de matière première" ; voyez le montant de ses importations investissements en ENR et en nucléaire, et fait porter l'effort sur l'ENR. Ces gens ne sont pas idiots. Vous non plus. Si le nuke vous motive : "kein Problem" : il faut des décennies pour sécuriser l'existant, même arrêté. Bis bald.

Théo courant ? Colombo, inspecteur spécialiste de la question bête... | 01 février 2013 à 11h49
 
Signaler un contenu inapproprié
 

" par exemple en mer, la France à la deuxième ZEE mondiale - vents "

Très peu coûteux en effet, très réaliste...

" chaleur "

Où ça?

" osmotique ( parait-il un grand groupe électricien aurait découragé un grand groupe vendeur d'eau maîtrisant les membranes d'aller sur cette dernière technique ; ce ne sont que des ont dit : ) "

Une théorie de complot, c'est original.

Si une techno est prometteuse, on ne voit pas pourquoi l'électricien ne s'y met pas... Dans un système libéral, c'est invraisemblable. Les grimoires sont remplis de blagues de ce genre.

corrector | 01 février 2013 à 12h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Camarade pas au couCorrector,

Au lieu de sortir des anathèmes, sors de ta sociologie et réfléchis, lis, fais des comptes au doigt mouillé et tu comprendras ce que même Bush 2 avait compris. Tu n'ignores pas qu'en matière d'énergie électrique, y compris après les pseudos transpositions de directives UE, on n'est pas en économie de marché, mais en oligopole public dominant. C'est tant mieux d'ailleurs qu'il y ait un grand opérateur public ; le problème c'est qu'il a été créé pour des besoins d'indépendance et d'autonome énergétique et qu'il est devenu la vache à lait de la vente d'électricité, et dans ce truc, l'objet d'une nucléocratie qui ne sait pas passer à autre chose. On perd beaucoup d'opportunités avec ça. Faut retourner aux sources des choses...
Commence, par exemple, à aller voir la température des couches d'eau au différentes saisons autour de la métropole, et prends au pif une température de 10° comme référence pour l'eau de mer ; tu comprendras où il y a de la chaleur. Etc. Bref sors toi du trou ; ouvre ton esprit, ne fais pas comme l'un des dirigeants de RTE en réunion publique, ne joue pas le mépris pour l'autochtone ou le citoyen abruti moyen ; il est toujours amusant de voir la belle mécanique d'un X mine déraper uniquement pour raison institutionnelle et se faire moucher sur du technique en public. Pour moi Camarade Korrector, c'est fini : va surfer sur le net. Et tu comprendras alors l'enjeu de la mission pilote de Rol Tanguy, une moitié de la question.

Théo courant ? Colombo, inspecteur spécialiste de la question bête... | 01 février 2013 à 14h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

> on n'est pas en économie de marché, mais en oligopole public dominant.

Il y aurait un acteur dominant dans la production d'énergie électrique en France? J'avais pas remarqué.

Qu'est-ce que ça change? Est-ce que ça empêche un producteur de se lancer?

> On perd beaucoup d'opportunités avec ça.

Facile à dire. Qu'est-ce qu'on perd?

> Commence, par exemple, à aller voir la température des couches d'eau au différentes saisons autour de la métropole, et prends au pif une température de 10° comme référence pour l'eau de mer ; tu comprendras où il y a de la chaleur.

Foutaise.

> Bref sors toi du trou ; ouvre ton esprit,

Mais oui on lui dira.

Bref, si tu as un argument, tu le donnes, tu ne fais genre le type qui a un super argument qui le donne pas pour faire le malin.

> ne joue pas le mépris pour l'autochtone ou le citoyen moyen

Je ne joue pas le mépris pour l'autochtone, juste pour ceux qui prétendent avoir la solution miracle sans expliquer en quoi elle consiste. Et je ne joue pas le mépris, j'ai réellement un mépris total pour les inférieurs.

> il est toujours amusant de voir la belle mécanique d'un X mine déraper uniquement pour raison institutionnelle et se faire moucher sur du technique en public

Mais oui c'est cela.

> Pour moi Camarade Korrector, c'est fini : va surfer sur le net.

Tu n'as AUCUN argument.

Tu reconnais donc que je t'ai corrigé.

Tu t'enfuis, tu fais bien.

corrector | 01 février 2013 à 20h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

A l'attention de corrector :

https://www.actu-environnement.com/ae/news/transition-energie-decentralisation-politique-locale-17598.php4


Je souhaite bon courage et plein succès à Rol Tanguy.

Théo courant ? Colombo, inspecteur spécialiste de la question bête... | 04 février 2013 à 12h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

" A l'attention de corrector :

https://www.actu-environnement.com/ae/news/transition-energie-decentralisation-politique-locale-17598.php4 "

Et?
Quel rapport avec "la température des couches d'eau au différentes saisons autour de la métropole"???

Qu'est-ce qu'on se marre...

corrector | 04 février 2013 à 21h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Risques : essais abusifs sur batterie Lithium de forte puissance CNPP