En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Commission européenne ouvre un dialogue public autour des nanotechnologies

Risques  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Au regard du potentiel économique et environnemental que représentent les nanotechnologies, la Commission européenne ouvre un dialogue public sur le sujet. Il nous faut absolument disposer d'un cadre réglementaire stable qui permette à l'industrie communautaire d'exploiter pleinement les progrès des nanotechnologies, a expliqué Günter Verheugen, Vice-président de la Commission responsable de la politique des entreprises et de l'industrie.

Les nanomatériaux sont fabriqués à l'échelle de l'atome, de la molécule et de la macromolécule, à laquelle les propriétés peuvent différer de celles observées à une échelle plus grande. Il existe déjà des produits issus des nanotechnologies et les analystes prédisent une croissance économique explosive dans ce secteur au cours des dix prochaines années. Les nanotechnologies pourraient favoriser l'innovation dans des domaines comme la santé publique, les technologies de l'information et de la communication (TIC), l'industrie manufacturière, la protection de l'environnement, l'énergie, le transport, la sécurité et l'espace. Selon les prévisions, le marché mondial des nanotechnologies pourrait représenter entre 750 et 2.000 milliards d'euros d'ici à 2015 et le potentiel de création d'emplois pourrait attendre 10 millions d'emplois liés aux nanotechnologies d'ici à 2014, soit 10 % de la totalité des emplois des industries manufacturières dans le monde.

Face à ces prévisions, la Commission souligne la nécessité d'améliorer les dispositifs de suivi systématique et les données sur les effets toxiques et écotoxiques des nanomatériaux ainsi que de perfectionner les méthodes d'essai produisant ces données. Pour l'instant les nanotechnologies sont couvertes par la législation existante comme le règlement REACH mais les connaissances concernant la caractérisation des nanomatériaux, les risques et l'exposition doivent être améliorées.

Pour accompagner et renforcer l'application correcte de la législation existante aux nouveaux produits arrivant sur le marché, la Commission engage un dialogue ouvert avec les citoyens et les parties prenantes en général.

Réactions1 réaction à cet article

 
urgence

Certains scientifiques ont largement tiré la sonnette d'alarme quand aux dangers sérieux susceptibles d'être induits par une utilisation "sauvage" des nanomatériaux. Arriveront ils à franchir les barrières des experts en calculettes et autres "béni oui oui" qui depuis toujours, et les exemples en sont une constante, privilégient les énormes profits liés à cette avancée scientifique assurément remarquable à une posble catastrophe de santé humaine? Seront ils une fois de plus mis à l'index pour avoir fait preuve d'honnêteté avec les inconvénients que ça suppose?

impatient | 23 juin 2008 à 18h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager