Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les oxydes d'azote affectent les rendements agricoles

Agroécologie  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com

Réduire les émissions d'oxydes d'azote (NOx) entraînerait suffisamment de « bénéfices agricoles pour contribuer à relever le défi de nourrir une population croissante », affirment des chercheurs californiens. D'après les résultats de leur étude publiée dans Science Advances, émettre moitié moins de ces polluants atmosphériques, issus des pots d'échappement et des combustions industrielles, augmenterait les rendements agricoles de 10 % en Europe occidentale. En Chine, cette hausse atteindrait même 15 % en été et jusqu'à 25 % en hiver.

   
Augmentation de l'indice de verdure estimée en fonction des régions et des saisons avec une réduction de moitié des émissions locales d'oxydes d'azote. © Lobell, et al. / Science Advances
 
   
Les NOx « peuvent endommager directement les cellules végétales des cultures et les affecter directement à travers la formation d'ozone, gaz connu pour réduire les rendements, et de certains aérosols qui absorbent et dispersent la lumière du soleil », rappellent les scientifiques. L'un d'eux, le dioxyde d'azote (NO2), a néanmoins l'avantage de pouvoir être aisément mesuré dans l'atmosphère, même par satellite. Les chercheurs de l'université de San Diego et du Centre sur la sécurité de l'alimentation et l'environnement de l'université de Stanford ont ainsi comparé la concentration du NO2 de plusieurs régions du monde à l'indice de verdure (qui témoigne de la croissance d'une culture), en été et en hiver, durant trois ans, entre 2018 et 2020. Conclusion : l'indice de verdure s'abaisse lorsque sont mesurés des pics de NOx. « Cet effet négatif est renforcé dans les régions et lors des saisons où les NOx provoquent la formation d'ozone », ajoutent les chercheurs.

Reste cependant à comprendre exactement les effets du NO2 sur les cultures au cours d'une saison, mais également comment d'autres paramètres (comme la présence de dioxyde de soufre, d'ammoniac ou la météo) participent à l'impact du NO2 sur les cultures dans différentes régions du monde.

Réactions1 réaction à cet article

 

Parmi les sources d'émissions d'oxydes d'azote les plus proches des cultures se trouvent... les machines agricoles elles-mêmes, toutes dotées de moteurs Diesel de grosses cylindrées, dont certains sont hors d'âge et maintenus en fonctionnement par du bricolage maison ! Les cordonniers ne sont pas forcément les mieux chaussés...

Pégase | 22 juin 2022 à 15h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager