En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pacte productif : 14 marchés environnementaux jugés prioritaires

Gouvernance  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

La France devrait miser sur 22 marchés clés, dont dix prioritaires, estiment un collège d'experts présidé par Benoît Potier. Quatorze de ces marchés ont trait à la protection de l'environnement ou à l'énergie. Ces priorités doivent permettre à la France de parvenir au plein emploi, tout en accompagnant les grandes transitions, à la fois environnementale, numérique et démographique à horizon 2025-2030.

Telle est la conclusion du rapport « Faire de la France une économie de rupture technologique » remis le 7 février à Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, et Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation. Cette étude avait été commandée par le président de la République le 25 avril 2019, dans le cadre des travaux sur le Pacte productif.

Parmi les dix marchés prioritaires retenus par le collège d'experts, sept sont liés à des enjeux environnementaux : l'agriculture de précision, l'alimentation durable pour la santé, le biocontrôle, l'hydrogène pour les services énergétiques, la décarbonation de l'industrie, et les nouvelles générations de matériaux composites. « L'intervention des pouvoirs publics se justifie dans l'ensemble de ces marchés à travers des stratégies d'accélération qui devront être conçues dans une approche systémique : de l'amont à l'aval, en agissant sur l'ensemble des leviers pertinents, qu'il s'agisse du soutien à la R&D, de maturation des technologies, de déploiement, ou encore de capital-humain, d'attractivité et de promotion à l'international », expliquent les auteurs.

À ces dix secteurs, s'en ajoutent douze autres « présentant des enjeux sociétaux et technologiques nécessitant la poursuite des actions de soutien public, voire ultérieurement, l'élaboration de stratégies d'accélération ». Sont concernés sept secteurs environnementaux : les carburants durables, l'éolien en mer, le photovoltaïque, le recyclage des matériaux de construction, le recyclage et la revalorisation (sic) des déchets, les produits biosourcés, et les batteries pour véhicules électriques.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager