En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Commission européenne présente son plan d'action visant à protéger les requins

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
La Commission européenne a présenté le 5 février le premier plan d'action de l'UE pour la conservation et la gestion des requins.

Ce plan vise à favoriser la reconstitution des stocks de requins menacés, ainsi que la formulation de lignes directrices pour la gestion durable des pêcheries concernées, y compris celles dans lesquelles les requins sont capturés en tant que prises accessoires, a indiqué la Commission dans un communiqué.

Le plan prévoit également des mesures destinées à approfondir les connaissances scientifiques concernant les stocks et pêcheries de requins mais aussi à contrôler de ''manière plus stricte'' le respect de l'interdiction de l'enlèvement des nageoires de requins, entrée en vigueur en 2003. Le plan prévoit également des mesures communautaires et des mesures à mettre en œuvre au niveau national, et propose que l'Union européenne engage toutes les organisations régionales de gestion des pêches (ORGP) à les entériner, a ajouté la Commission.

Les mesures envisagées concernent non seulement les requins, mais aussi les espèces apparentées, comme les pocheteaux et les raies, et s'appliqueront dans toutes les zones d'activité de la flotte communautaire.

Les requins, raies et chimères (les chondrichtyens, appelés de façon générique ''requins'') font l'objet d'une exploitation de plus en plus intensive depuis le milieu des années 1980, en raison d'une demande accrue de produits à base de requin (viande, ailerons, peau, cartilage, etc.), surtout dans les marchés asiatiques, a rappelé la Commission.

À l'heure actuelle, la flotte de l'Union européenne pêche près de 100.000 tonnes de requins et espèces apparentées par an, selon la Commission.

D'après un rapport publié en novembre 2007 par l'Union Mondiale pour la Nature (UICN), plus de 40% des espèces de requin et de raie de la Méditerranée sont menacées d'extinction, principalement en raison de la surpêche mais aussi des prises accidentelles, de la dégradation de l'habitat et de la pollution.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager