En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'évaluation des PAPI à mi-parcours sera présentée au cours de l'année 2008

Risques  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Dans le cadre d'une réunion de coordination nationale qui a rassemblé le 16 octobre, les responsables en charge des Programmes d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI), Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat chargée de l'écologie, a annoncé qu'une évaluation de ces programmes à mi-parcours, a été confiée à l'Inspection Générale de l'Environnement, dont les résultats seront présentés au cours de l'année 2008.

Les risques d'inondation concernent en France 5 millions de personnes et près d'une commune sur quatre. Les dommages potentiels des grandes inondations pourraient s'élever à plusieurs dizaines de milliards d'euros. À la suite des crues catastrophiques survenues depuis 1999, une réforme de la politique de prévention des inondations a été engagée en 2002. Cette politique prévoit notamment de renforcer la prévention des risques d'inondations par bassins versants et de généraliser des plans d'actions spécifiques aux grands fleuves et se traduit sur le terrain par la mise en plan de PAPI. Les PAPI regroupent un certain nombre de propositions définies en commun par les collectivités et les services de l'État d'un même bassin versant. Les projets retenus relèvent aussi bien de la catégorie des crues dites lentes (crues de plaine ou crues de nappes) que de la catégorie souvent ravageuse et meurtrière des crues torrentielles. Les propositions traitent généralement de la régulation du débit en amont grâce à la création ou à la restauration des champs d'expansion des crues, du développement de l'information préventive, de la réduction de la vulnérabilité des constructions établies en zone inondable ou encore du développement de maîtres d'ouvrages locaux agissant à l'échelle de bassins versants. Depuis 2003, 42 bassins versants parmi les plus risqués bénéficient d'un PAPI pour la période 2003-2008. Suite aux nouveaux financements prévus par la loi sur l'eau du 30 décembre 2006, 15 nouveaux Programmes d'Actions de Prévention des Inondations supplémentaires ont été élaborés, en Février dernier. Ces nouveaux PAPI bénéficient de 185 millions d'euros sur la période 2007- 2013 dans le cadre des contrats de projet Etat-Région.

Le 18 septembre dernier, la commission a adopté la directive relative à l'évaluation et à la gestion des risques d'inondations. Elle implique pour la France l'ouverture de nouveaux chantiers : la transposition de la directive en droit français, l'actualisation de la cartographie des aléas et des enjeux et l'élaboration des plans de gestion des risques d'inondations à l'échelle d'unité hydrographique cohérente…

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager